L'intérim en mutation en Italie ?

vendredi 17 avril 2015

L'information circule dans la presse mais le nom de l'enseigne de travail temporaire n'est pas divulguée...En Italie, une agence propose désormais à ses client « une main d'oeuvre exclusivement roumaine ».
Les avantages : économie sur les salaires et sur les charges sociale, jusqu'à 40% !
Le type de contrat s'inspire du droit roumain : pas de 13ème mois, pas de congés payés, pas d'indemnités maladies et encore moins de cotisations sociales !
Que du bonheur pour les actionnaires ! Les syndicats ont saisi les tribunaux. On vous en tient bien sûr informé. Cela serait une catastrophe que cela soit accepté et que cela se propage en France...

lire l'article

 

Publié le vendredi 17 avril 2015

Intérimaire, pensez au FASTT

vendredi 17 avril 2015

 

Logement, crédit, mutuelle, déplacements, garde d'enfants, vacances, service social, formation, le Fastt est l'organisme qu'il vous faut.

Le Fastt apporte gratuitement à tous les intérimaires de nombreux services et conseils pour faciliter leur vie au quotidien. Pensez-y.

lien vers le FASTT

Publié le vendredi 17 avril 2015

Facebook adecco top ou flop ??

mercredi 15 avril 2015

Adecco a ouvert son compte facebook il y a près de 5 ans. Il collecte à aujourd'hui plus de 42 000 j'aime. Beau parcours ?? Si on s'attarde sur la plupart des commentaires, pas vraiment...cela ne ne semblent pas très positifs, bon nombre d'internautes évoque le fait de postulat et...de pas de réponse ou jamais de propositions... Certains s'interrogent sur une éventuelle discrimination : trop vieux, pas assez comme ci ou comme ça...Les dernières actualités ne semblent pas très fraiches, se répètent... mais qui gère ? Bref pas terrible pour une vitrine...

Publié le mercredi 15 avril 2015

Alors augmenté ou pas ?

mercredi 15 avril 2015

C'est la question que beaucoup se pose, vu que chez Adecco l'augmentation n'est plus générale depuis...trop longtemps, mais se fait de manière individuelle. Nos revendications collectives n'ont pas été entendues, mais nous vous avons incités à vous manifester individuellement au cours de votre entretien annuel. (Il y a de la marge par rapport aux salaires des autres enseignes de l'intérim). Chaque année, vos élus CGT posent réclamation en instance DP – Délégué du personnel, pour dénoncer l'absence de retour du manager sur la réponse – quand elle est négative, bien sûr et donc sans aucune raison, sans aucun motif. C'est plus facile comme ça en effet, la politique de l'autruche...
Mais changement pour 2015, cette fois nous avons enfin été entendus !!
On peut lire sur une communication de la direction :
« Cette année comme évoqué au Kick Off, nous avons pris l'engagement que chaque demande d'augmentation ait un retour argumenté par la ligne managériale.
En tant que manager, nous comptons donc sur vous pour que cet engagement soit tenu... »
La direction reconnaît que c'est la première fois que cela est engagé...et puis se décharge sur les managers (comme sur pas mal de sujets ces derniers temps).
En tout cas, « ...cette démarche interviendra courant avril ». Nous veillerons à ce que les engagements soit respectés.

Aidez-nous, en nous remontant les retours que vous pourrez avoir ou pas. Et surtout sur le motif qui justifie le refus. Cela nous intéresse pour faire notre petite compilation pour les prochaines NAO. Nous avons besoin les uns des autres mutuellement, pour un seul but commun : défendre nos droits et obtenir un salaire décent !

Publié le mercredi 15 avril 2015

La CGT Adecco présente le 9 avril

vendredi 10 avril 2015

Les élus de la CGT Adecco étaient présents au grand rassemblement de Paris ce jeudi 9 avril, au côté de l'U.S.I.(Union Syndicale de l'Intérim).

D'ailleurs, chez adecco, seule la CGT était presente. Nous n'avons probablement pas la même conception du syndicalisme (FO, SUD appelaient aussi à la mobilisation). Nous sommes contre austerité, contre la loi Macron et toutes celles à venir qui seront nefastes à tous les salariés. Les droits des salariés permanents et intérimaires sont en péril. Defendons-les, défendons-nous !

 

 

Lire le communique de presse

Publié le vendredi 10 avril 2015

La lutte contre l'austérité !

vendredi 10 avril 2015

La CGT a appelé à un grand rassemblement parisien ce jeudi 9 avril 2015. Son numéro un, Philippe Martinez, élu en début d'année teste là, avec sa première mobilisation nationale, la stratégie contestataire qu'il déploie depuis son arrivée...

Majoritairement à Paris, avec 120 000 manifestants, au total c'est 300 000 manifestants ce jeudi, à battre le pavé dans 86 villes de France, pour la journée intersyndicale d'action contre l'austérité. Dans les cortèges, travailleurs du public et du privé, précaires, chômeurs, jeunes, retraités ont convergé, rejetant les divisions et exigeant une politique de relance des salaires et des services publics.

 

Publié le vendredi 10 avril 2015

Ticket restaurant quel devenir ?

vendredi 10 avril 2015

Une info circule sur l'Intranet Adecco Groupe sur la mise en place de la dématérialisation des tickets restaurant...Présenté par adecco comme une solution qui présente de nombreux avantage...A la CGT nous n'en voyons pas énormément/forcément pour le salarié qui en bénéficie...
En résumé, oui c'est une carte et plus des tickets papier, pour limiter le vol ? Il ne faut pas non plus égarer sa carte...
Le paiement se fait au centime près, oui mais la consommation est limitée à 19 € par jour...et puis il était souvent possible de s'arranger avec les commerçants : rendu monnaie, avoir, complément en liquide
Désormais valable le midi et le soir, vous le saviez, vous, que le soir il était auparavant interdit d'utiliser ses chèques restaurant ?
Désormais aucune utilisation possible le dimanche et les jours fériés...
On arrête pas le progrès !!

Publié le vendredi 10 avril 2015

Fidélisation intérimaire ?

vendredi 10 avril 2015

Fidélisation intérimaire, chez Adecco ça se passe comment ?


La CGT revendique chaque année des droits pour les salariés intérimaires, dans de nombreuses négociations et particulièrement au cours des NAO – Négociations Obligatoires Annuelles.
Cette année, une fois de plus : RIEN DE RIEN n'est prévu pour récompenser l'ancienneté des intérimaires, contrairement à ce qu'avait par exemple ADIA.
C'est le parcours du combattant pour obtenir ..450 € de prime « fidélité ». Comme pour un magasin où l'on a l'habitude d'acheter des vêtements, et où l'on se voit proposer une carte de fidélité...c'est le principe.
Sans parler du UP CLUB, ou la fête foraine, où tel un stand de tir à la carabine, on peut remporter son lot..Adecco se vante d'avoir attribué 39 primes de fidélités ! Pro rata par rapport au nombre de salariés intérimaires travaillant chaque année pour adecco ??? une goutte d'eau dans un Océan.
Et oui car pour cela, il faut plus 1400 heures de mission au cours des 10 dernières années et être UP+ club, sachant que pour être UP+ club, il faut être CAP....
Bref, merci adecco, mais cela ne satisfait pas la CGT comme cela ne doit pas satisfaire les intérimaires ! Battons nous encore pour avoir plus !

Publié le vendredi 10 avril 2015

mutuelle adecco : la pillule amère...

mercredi 8 avril 2015

La CGT vous avait déjà alerté l'été dernier, lors des réunions de négociation sur la mutuelle. Nous avons tenu bon, comme à notre habitude et vous avons évité de subir une augmentation des cotisations....La CGT prônant la prise en charge du montant « déficitaire » par la direction.
Mais la direction revient à la charge et pour faire passer la pillule, décide de mettre en place une "commission de suivi ». Cela permettrait à la direction de se dédouaner et mouiller les organisations syndicales dans cette volonté d'augmenter les montants des cotisations - voire de baisser les garanties. Mais la CGT dit non et ne cautionnera pas, parce que notre première raison d'être et de défendre les intérêts des salariés !! Nous ne serons donc pas de la partie et laissons les autres assumer leurs responsabilités...

 

voir le courrier de la CGT à la direction

 

Voici notre dernier tract sur le sujet

Publié le mercredi 8 avril 2015

EPO : erreur de mail

vendredi 3 avril 2015

Vous avez été nombreux à nous solliciter sur ce fameux mail apparu sur les messageries le 24 mars puis aussitôt rappelé.. Votre rémunération résultats EPO 2014...avec un surplus de rémunération pour avril...fausse joie. Il s'agissait d'une erreur.
Et oui, cela ne concerne qu'une poignée de salariés – une cinquantaine environ qui travaille...au siège. Les veinards, ils en ont de la chance...vue la conjoncture, en agence, nous n'avons pas le même son de cloche. Comme quoi, certains auraient plus de chance que d'autres...Quand on vous dit que le fossé se creuse...En tout cas, ce que la plupart des agences auront prochainement comme résultats...ce sera les éventuels trop perçus... N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que l'on porte réclamation en instance DP - Délégué du Personnel.                                      Contactez l'élu de votre région

 

              On remballe...

Publié le vendredi 3 avril 2015

Notre concurrent CRIT à la une...

mercredi 8 avril 2015

Nous n'avons pas pour habitude de nous éloigner de l'actualité d'adecco...mais finalement nous n'en sommes peut être pas si loin...
L'enseigne de travail temporaire Crit aurait volontairement fait disparaitre les indemnités de fin de mission sur les bulletins de paie des leurs intérimaires, en définissant bien un « profil type » d'intérimaires, ceux qui ne râlent pas, qui ne vérifient pas leur bulletin de paie... Une petite manipulation dans le logiciel un code à la place d'une autre et c'est tellement facile. Chez Adecco, nous avons aussi pratiqué ce logiciel, Agatt, il n'y a pas si longtemps encore. Nous savons avec quelle simplicité une fin de contrat est déclarée. Mais il en va de la responsabilité de tous : celui qui clique, celui qui demande de cliquer, celui qui fait mine de ne pas le savoir...
Vous êtes peut être concerné vous intérimaires, si vous avez travaillé de 2003 à 2005 dans une agence CRIT. Re-vérifiez vos bulletins de salaires. Si vous constatez une anomalie, vous pouvez contacter l'USI - Union Syndicale de l'Intérim

UNION SYNDICALE DE L'INTERIM
263, rue de Paris
case 460
93514 MONTREUIL CEDEX

Tél. 01 55 82 89 80

Fax 01 55 82 89 79

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

voir la presse sur le sujet :

l'express

le figaro

Publié le mercredi 8 avril 2015

Grève gagnante chez Kuehne & Nagel

mercredi 8 avril 2015

   Des salariés intérimaires embauchés en CDI !

Après 4 jours de grève, à l'appel de la CGT et FO, les salariés de KUEHNE+NAGEL, sous-traitant de l'usine Verallia de Châteaubernard, près de Cognac, on fait plier un ogre ! Ils reprennent le travail la tête haute ! Dans ce conflit, suivi par 100% des travailleurs et auquel participaient les intérimaires d'ADECCO en mission dans l'entreprise, les salariés ont obtenu satisfaction sur différents points : avertissement annulé pour un salarié gréviste, versement d'une prime de 100€ suite à l'absence de Direction pendant trois mois, titularisation de deux intérimaires, maintien dans l'emploi pour les autres intérimaires grévistes, «digestion» des heures de grève sous forme d'heures supplémentaires étalées dans le temps, et assistance d'un cabinet extérieur choisi par les syndicats lors des discussions sur « l'harmonisation » de la convention collective.

Celui qui lutte peut perdre... celui qui ne lutte pas a déjà perdu...(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.

Publié le mercredi 8 avril 2015

Salariés intérimaires, maladie, Accident du travail, la CGT fait avancer vos droits

mercredi 8 avril 2015

Depuis de nombreuses années, l'Union Syndicale de l'Intérim CGT revendique la fin du délai de carence pour l'indemnisation complémentaire des arrêts maladie et des accidents de trajet des salariés intérimaires.

La détermination des négociateurs CGT a permis de franchir une nouvelle étape.

le 1er février 2015, de nouveaux textes s'appliquent pour la Prévoyance des salariés intérimaires.

Parmi les mesures obtenues :

Réduction du délai de carence en cas de maladie/accident de trajet : 4 jours au lieu de 7.
Le délai de carence en cas de maladie/accident de trajet est ramené à 4 jours, l'indemnisation débute ainsi le 5ème jour d'arrêt de travail au lieu du 8ème.

Extension de couverture pendant une période équivalente à l'indemnité compensatrice de congés payés,
Les arrêts de travail et les décès intervenant durant la période équivalente en jours ouvrés à l'indemnité compensatrice de congés payés sont pris en charge pendant une période calculée à raison de 70 heures de travail pour 1 jour ouvré d'extension de couverture.

Le nombre d'heures effectuées s'apprécie contrat par contrat. Les heures peuvent être cumulées en cas d'enchaînement de contrats, exemples :
- 1 contrat de 30 heures : 0 jour

- 1 contrat de 80 heures : 1 jour ouvré

- 2 contrats consécutifs, le premier de 30 heures, le suivant de 50 heures : 1 jour ouvré

- 1 contrat de 350 heures : 5 jours ouvrés

Allongement à 30 jours du délai de prise en charge dans le cadre du Fonds de Solidarité Professionnelle, en cas de reconnaissance d'une maladie grave redoutée.
Suspension des conditions d'heures pour les intérimaires CADRES (selon le même principe de ce qui s'est passé en juillet 2014 pour les intérimaires NON CADRES).
Pour faire respecter vos droits, prenez contact avec les représentants CGT intérimaires qui siègent chez RÉUNICA au 01 55 82 89 80

Publié le mercredi 8 avril 2015

Top départ chez Adecco

vendredi 3 avril 2015

Pour ce début de semaine, plusieurs communications sur des départs de fonctions importantes...

(pour un RR - responsable de recrutement ou une AA - assistante d'agence, qui quitte l'entreprise, on n'a pas droit à tant d'éloges...)
De quoi peut présager cette situation ? On pourrait imaginer ...

 

 

 

En tout cas la CGT reste en alerte sur le sujet. Si vous ressentez la moindre vague, contactez-nous. Nous avons les moyens de vous aider, conseiller voire protéger.

Publié le vendredi 3 avril 2015

prime de participation

vendredi 3 avril 2015

Nous vous l'avions promis elle est arrivée. A la CGT, on ne fait pas de promesses en l'air et on tient nos engagements, cela a été très dur : plus de 9 ans de luttes. Cette participation, absente depuis 2006, alors Adecco aurait du la déclencher. Nous étions dès le début et comme régulièrement le seul syndicat sur ce combat. Grâce à nos multiples alertes, y compris dans les médias (l'Humanité), le fisc a décidé d'ouvrir une enquête. Après des années de procédures, il nous a donné raison car jamais nous n'avions renoncé, notre devise : « on ne lâche rien ». Seulement il y a un bémol, cette régularisation ne concerne que la période de 2006 à 2010 sur laquelle 17 millions € ont été récupérés et redistribués aux salaries ayant travaillé chez Adecco en 2014 et selon conditions d'éligibilité. Tant mieux pour cela et malheureusement tant pis pour les salariés ayant travaillé de 2006 à 2010, et qui ne font plus partie de la société en 2014 ! Mais rien ne les empêche de faire valoir leur droit et de réclamer individuellement.

ATTENTION le délai de retour est très court : à peine 15 jours date limite le 20 avril. Soyez aussi vigilant pour remplir le formulaire en noir en respectant les consignes,car en cas erreur ou de délai dépassé, la somme est automatiquement mis en épargne pendant 5 ans, avec déblocage anticipé selon conditions.

Ces problèmes risquent de perdurer car il reste toujours en attente la période de 2010 à 2014 qui n'est pas régularisée, et quand le sera t-elle ? En 2015 ? 2017 ? 2020 ou jamais ?

La CGT est encore une fois sur le coup mais si nous obtenons gain de cause, cette situation sera toujours en décalage, ce qui implique que des milliers de salariés passe encore « à la trappe » alors que c'est bien leur du et surtout, cela permet aux actionnaires de faire fructifier leurs dividendes pendant tout ce temps !

A l'inverse des autres organisations syndicales, nous avions vu juste sur la somme : 2% du salaire obtenu chez Adecco pour l'année 2014, soit une fourchette pour un temps complet comprise entre 200€ et 400€ selon le taux horaire.

Publié le vendredi 3 avril 2015

Top départ élections professionnelles chez AGF

jeudi 2 avril 2015

Les élections professionnelles démarre ce jour chez AGF. Découvrez le profil des candidats CGT.

Nous, CGT Adecco, leur apportons tout notre soutien pour ces élections.

Salariés AGF, accordez-leur votre confiance pour leur lutte quotidienne en votre faveur.

 

Publié le jeudi 2 avril 2015

Merveilleux cadeau pour la fête du travail !

jeudi 2 avril 2015

Sur le périmètre du CE Ouest/Nord, la majorité des élus au CE, ralliée au « bureau » (4 membres qui tiennent les rennes pour faire passer leur décisions au vote – UNSA et CFE pour ne pas les citer) a décider d'octroyer des cadeaux aux salariés pour la fête du muguet... L'idée peut être bonne au départ. Mais la quantité en est malheureusement très limitée...Pour les permanents, une ancienneté de 2 mois est requises, donc pas trop de soucis de ce côté là. Par contre pour les intérimaires, la quantité est très limitée en nombre...Au prorata de la masse salariale, c'est vraiment le minimum syndical ! Et c'est le cas de le dire : les élections vont bientôt pointer le bout du nez...on sait bien que l'électorat de cette classe de syndicat, ce sont les permanents, alors un petit cadeau, ça peut toujours faire plaisir...on pourrait bien imaginer que cela fait partie aussi de leur plan de campagne. Et pour les intérimaires, ce sera la loterie ou à la tête du client ? Le choix sera difficile à faire pour les permanents, et ce ne serait pas le cas s'il en avait plus, pour tout le monde. Si ces syndicats se battaient comme nous pour obtenir un budget de la direction décent, cela n'arriverait pas, les cadeaux, il y en aurait bien plus et personne ne serait lésé. Mais une fois encore la CGT se bat seule contre tous...mais partout ou la CGT est majoritaire, chez nos concurrents Manpower ou Randstad, le budget est passé à 0,3% de la masse salariale – représenté à 97% par les intérimaires. Chez Adecco, nous en sommes encore à 0,1% de la masse salariale !

Publié le jeudi 2 avril 2015

Nouveau dispositif sur la pénibilité

jeudi 2 avril 2015

Bien que cela pourrait être le cas dans certaines agences adecco pour les salariés permanents, cette disposition ne s'applique que pour les salariés intérimaires.

Quelques informations à connaître :
Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité est en place suite à la loi de janvier 2014 sur la réforme des retraites (publication des décrets au Journal officiel du vendredi 10 octobre 2014).
L'un de ces décrets fixe les 10 facteurs de risques professionnels et les seuils d'exposition à la pénibilité.
Certains de ces facteurs sont pris en compte dès le 1er janvier 2015 : travail de nuit, en équipes successives alternantes, répétitif ou en milieu hyperbare,
D'autres entrent en vigueur à partir du 1er janvier 2016 : manutentions manuelles, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques, températures extrêmes ou bruit.
Un autre décret détermine les modalités d'acquisition de points dans le cadre du compte personnel de prévention de la pénibilité : les salariés exposés pendant une année complète à un seul de ces facteurs obtiennent 4 points et ceux exposés à plusieurs facteurs 8 points, les salariés dont le contrat commence ou se termine pendant l'année civile obtiennent, par trimestre, 1 point en cas d'exposition à un seul facteur ou 2 points face à plusieurs facteurs.
Ce compte qui est plafonné à 100 points sur l'ensemble de la carrière peut être utilisé pour : une action de formation professionnelle en vue d'accéder à un emploi non exposé ou moins exposé (1 point = 25 heures de formation), un passage à temps partiel sans baisse de rémunération (10 points = 1 trimestre à mi-temps), un départ anticipé à la retraite (10 points = 1 trimestre de retraite supplémentaire).
À noter : les 20 premiers points obtenus sur le compte sont réservés à la formation professionnelle.
Cette loi sur la réforme des retraites prévoit par ailleurs une évolution de la durée d'assurance requise pour l'obtention d'une pension de retraite à taux plein (172 trimestres soit 43 ans pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1973).

 

Vous aussi salariés intérimaires pouvez être concerné. Un récent décret prévoit la possibilité à partir d'1 mois de mission intérimaire.
Cela dépend dans votre cas des mesures prises par l'entreprise utilisatrice. D'autres décrets sont en cours pour fixer les règles sur votre situation. En tout cas, l'entreprise utilisatrice doit communiquer par écrit à Adecco, mais est-ce qu'elle le fera spontanément ? Est-ce qu'Adecco la sollicitera sur le sujet ? Nous restons en veille et vigilant afin de vous informer en temps réel des dispositions. En attendant, vous pouvez interrogez l'entreprise utilisatrice, à savoir si le dispositif est en place ; et aussi en vérifiant auprès des salariés permanents occupant le même poste. Pour vous documenter :

Compte pénibilité

Publié le jeudi 2 avril 2015

le nouveau slogan d'adecco : VIBRER

jeudi 2 avril 2015

Si l'on en croit la définition du Larousse, Vibrer comprend 4 significations...

 

- 1 être soumis à une série d'oscillations, à des vibrations. Exemple : les cordes vocales qui vibrent, les vitres qui vibrent au passage du train

- 2 faire entendre un bruit tremblé soutenu. Exemple la sonnerie du téléphone vibra.

- 3 être modulé, trembler, en particulier sous l'effet de l'émotion, en parlant de la voix, d'un chant.

- 4 littéraire : être agité, frémir sous l'effet d'une émotion intense. Exemple : tout son corps vibrait de plaisir.

Alors selon vous, dans quel sens la direction souhaite faire passer le message ??
En tout cas, nous avons en effet constaté que pas mal de salariés vibraient - dans le sens « tremblaient » mais plutôt de peur quant à l'avenir de leur agence et du coup pour leur propre avenir professionnel... en voyant l'état des EDG et donc la part variable fondre comme neige au soleil.

Mais ne restez pas sans voix, tel un téléphone resterait en mode vibreur et n'oserait pas donner l'alerte. Contactez la CGT, nous sommes là pour être votre porte-parole auprès de la direction.

Publié le jeudi 2 avril 2015

Ressources Humaines ou Business ?

mercredi 1 avril 2015

Adecco a mis en place un partenariat avec l'IÉSEG School of Management pour la mise en place dès septembre 2015, d'une nouvelle filière en contrat de professionnalisation « Management et Ingénierie Commerciale » au sein de son Programme Grande Ecole, sur son campus de Paris.
Le ton semble clairement donné, Adecco ne recrute plus des recruteurs, des étudiants issus d'un cursus RH mais, plutôt orienté Commerce.

 

Des jeunes, déjà ce devarit être mieux que des expérimentés,
1 pour l'image de marque
2 vu les salaires proposés, il est de plus en plus difficile d'attirer les candidats, les jeunes devraient être moins exigeants à ce niveau là
3 un jeune ça « se formate »
Et puis Adecco avec, pourtant toujours son titre de « Leader des Ressources Humaines » paraît bien muter et devenir, s'afficher même, comme une société purement commerciale.
Pour les « purs » recruteurs dans l'âme, avec cette fibre sociale, quand c'est le business qui prime... les temps sont très durs.
Rejoignez la CGT, vous retrouverez votre première vocation, celle de venir en aide aux salariés.

 

La preuve avec ces 2 articles

de la presse étudiant : Studyrama

de la presse commercial : Actionco

Publié le mercredi 1 avril 2015

Le street day, #grosse opération politico-marketing

mercredi 1 avril 2015

Pour la 3ème année consécutive, adecco a reconduit son opération marketing envers les jeunes et la presse relaye et amplifie le message ! Dans le cadre du way to work...et oui il faut parler anglais et être familier des réseaux sociaux type facebook ou twitter pour être dans le coup...nous avons donc d'un côté le #1job2boss – le CDD à 7 000€, dit comme ça ça parle mieux et de l'autre le street day ! Bon nombre d'agences ont été mobilisées pour sortir – parfois sous le déluge (vent et pluie au rdv) et faire de la distribution de fascicules pour promouvoir l'emploi des jeunes. Encore la présence du ministre de l'emploi à Paris au côté de Monsieur Dehaze, qui décidément se politise de plus en plus. Promotion donc sur l'emploi des jeunes dans la rue...pour les renvoyer en agence donner leur CV. Beaucoup de candidats ont témoigné leur déception que cet échange dans la rue n'aboutisse pas à du concret : entretien et prise en compte du CV, proposition d'offres. Beaucoup de publicité radio, presse, site internet d'emploi, mais les gens s'attendaient plutôt à un vrai forum...surtout qu'en agence, les offres ouvertes à des profils débutants sont plutôt rares...En ce contexte difficile, les entreprises s'adressent à un prestataire de service pour des profils plus spécifiques, opérationnels rapidement...ce qui sous-entend expérimentés !! Paradoxe ?

 

la presse sur le sujet :

la voix du Nord

jactiv.ouest-France

actudirect

 

 

Publié le mercredi 1 avril 2015

Eléctions professionnelles AGF

samedi 28 mars 2015

Les élections professionnelles d'Adecco Groupe France (AGF) auront lieu du 2 au 9 avril 2015. La CGT sera présente pour vous représenter aux instances CE et Délégué du Personnel. Faites le bon choix en votant CGT ADECCO GROUPE FRANCE...  Il ne faut pas confondre le Groupe Adecco France et Adecco Groupe France qui est société à part entière qui est implantée à Villeurbanne, dont Monsieur Dehaze est également le Président. AGF comprend les fonctions supports telle que la comptabilité, les services informatiques...Aux précédentes élections la CGT n'était pas représentative, il est grand temps qu'elle soit présente pour vous écouter et porter vos réclamations.

En 2015 et pour les 4 années à venir, faites le bon choix !

 

Lire la profession de foi

Publié le samedi 28 mars 2015

CDI intérimaire, rame, rame, rameurs, ramez

vendredi 27 mars 2015

Tout le monde rame pour faire signer des CDI intérimaires !
Plus d'article de presse dernièrement sur le CDI intérimaire...les chiffres auraient-ils du mal à progresser ? Bon nombres d'intérimaires qui se sont vus proposer l'offre sont plutôt réticents.
Plus d'ifm, plus de relai par Pôle emploi, un salaire lissé au SMIC sur le mois (pour un employé)...autant de raisons que nous avons déjà entendues et communiquées pour que le choix se fasse en toute connaissance de cause.
Une précision que nous portons à votre connaissance suite à un cas qui nous a été remonté : les heures supplémentaires ne rentrent pas dans le calcul du salaire mensuel. Elles sont réellement payées à part entière, majorées et ne peuvent être incluses dans le calcul pour un salaire « lissé » en cas de mois non travaillé à temps complet.
Nous restons bien entendu à disposition si besoin d'explications.
Benjamin au 06 66 78 13 62

Publié le vendredi 27 mars 2015

Proposition à Monsieur Dehaze

vendredi 27 mars 2015

Nous le savons, Monsieur Dehaze est en cours de recrutement pour un bras droit à 7 000 €/mois. Et bien, pourquoi ne pourrait-on pas faire l'inverse et que Monsieur Dehaze occupe le poste de responsable recrutement pour 1 700 € brut/mois ou celui de gestionnaire de compte pour 1500 € brut/mois ? Cette expérience lui permettrait de voir ce que « le bas de l'échelle hiérarchique » vit au quotidien : stress, pression, surcharge, ...pour un salaire qui ne permet pas de faire de folie sur son temps de loisir...une fois le loyer et les charges payés, le budget alimentaire bouclé...il ne reste plus grand chose. Les salariés sont bien loin du train de vie des patrons...et l'écart n'a pas fini de se creuser !

Publié le vendredi 27 mars 2015

tout est bon dans le macron

vendredi 27 mars 2015

Oui pour les partons tout est bon dans le Macron.
Mais Filoche l'a décrypté pour nous, non tout n'est pas bon dans la loi Macron pour les salariés.
En voici les grandes lignes

 

Il est urgent que les salariés, tous les salariés se rendent compte des impacts et se mobilisent.
Un appel à la grève interprofessionnelle a donc été lancé le 9 avril. La CGT, accompagnée de nombreux syndicats et sections syndicales, tous secteurs confondus, ainsi que des FD, UL et UD, confirment leur participation à cette mobilisation et la montée à Paris par cars et trains.
Nous ne pouvons absolment pas être en reste. La mobilisation sur PARIS est une priorité. Lire l'appel

Lien pour explications plus en détail de « Macron »

Ce que la Loi Macron fait redouter aux syndicats

Publié le vendredi 27 mars 2015

Droits rechargeables, réunion le 25 mars

vendredi 27 mars 2015

La réunion de négociation a eu lieu ce mercredi 25 mars à 17H au siège du Medef. Elle devait initialement se tenir le 18 mars, mais le Medef l'avait reportée. Peut être du fait de la mobilisation prévue par la CGT ce jour là ? Alors la CGT avait mené des actions / occupations au sein d'agence type Proman, pour évoquer les conditions de travail des intérimaires et bien souvent ll'insécurité qu'ils rencontrent...Et ce ne fut que partie remise pour la convention Unédic. La CGT, de l'Union Syndicale de l'Intérim, des Chômeurs et Intermittents du spectacles se sont, une fois de plus, mobilisés ce 25 mars.
Les partenaires sociaux se sont réunis ce mercredi pour corriger « les effets indésirables des droits rechargeables* ». A force d'entendre la CGT le crier haut et fort, le Medef a finalement fait un pas en arrière.

Mais voilà la proposition du Medef, qui sera probablement signé par CFDT, FO et CFTC comme à l'habitude, ne règle pas tout le problème. Le "droit d'option" fait son apparition pour certains chômeurs : ce droit "permettra aux chômeurs les plus pénalisés de renoncer définitivement à leurs anciennes indemnités pour basculer directement sur des droits plus favorables financièrement." Mais cette possibilité ne va concerner qu'un tiers des demandeurs d'emplois et pour tous ceux qui ont trinqués depuis le 1er octobre, rien de prévu ?? non.Et puis cette mesure va permettre de justifier la pioche sur d'autres budgets.. La CGT n'en n'est toujours pas satisfaite et ne signera pas. Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous !

*mesure phare de la convention d'assurance chômage qui lèse des dizaines de milliers de chômeurs.

 

lien vers les articles qui en parlent :

le figaro

l'express

la croix

 

Publié le vendredi 27 mars 2015

Grande pensée pour nos camarades du Middle Office

mercredi 25 mars 2015

Nos élus CGT, actifs aussi en CHSCT ont pu remporter quelques victoires et luttent encore et toujours – depuis le début – pour les salariés du Middlle Office !
Sur la DO Nord, secteur plutôt dense en terme de masse salariale, il y a fort à faire, mais ils l'ont fait !
Par un suivi et des relances régulières auprès de la direction sur des sujets relevant du CHSCT, les élus CGT du CHSCT DR35 ont pu obtenir des avancées pour les salariés du Middle Office.
Dès le démarrage sur site de Villeneuve d'Ascq, avec le déclenchement de l'expertise et le ciblage avec technologia, nos élus CGT étaient présents. Depuis, pour chaque réunion CHSCT, nous sommes les seuls à réclamer un suivi sur les salariés du site et porter haut et fort le droit à de bonnes conditions de travail.
A coup de réclamations, nous avons pu obtenir :
- rapidement des stores pour les fenêtres, évitant chaleur et reflet sur écran.
- par relances et photo à l'appui, réparation en cours d'une fenêtre et du mur dégradé par l''humidité
- le retrait de l'appellation « arrière boutique » pour désigner le Middle Office, dénomination dégradante qu'avait rédigé Adecco sur un article intranet
- le déclenchement d'un CHSCT extraordinaire pour évoquer les conditions de travail et la souffrance au travail
- la présence du médecin du travail aux réunions
...
Et c'est pas fini, nous n'en resterons pas là bien entendu. Nous remercions les salariés du Middle Office de leur implication, des échanges que nous avons ensemble, car la lutte syndicale ne peut se faire sans vous !
Tous les salariés en souffrance, ou qui ont simplement des choses à dire, des revendications, devraient OSER prendre la parole, nous contacter. C'est comme cela que l'on peut faire avancer les choses. Le contact est bien établi, nous ne lâcherons pas et vous accompagnerons jusqu'au bout !

                                                                                                                                                  La CGT est là à vos côtés

Publié le mercredi 25 mars 2015

Copier/coller, c'est facile

mercredi 25 mars 2015

Nos (faux) amis les cadres seraient en panne d'inspiration ??
Les rédacteurs du blog de la CFE/CGC auraient-ils reviré de bord ?? et changé d'avis sur la CGT ? (Sans l'avouer, bien entendu).
On se souvient, en début de mandature, nous avions pu lire les quelques insultes au sujet des élus CGT....nous prenant pour des abrutis, des incultes....nous n'avons plus les termes exacts car dans l'après midi même l'article diffamatoire était retiré du blog...mais c'est en clair ce qu'ils pensaient de nous. Aujourd'hui les choses semblent avoir changé. Bon nombres d'articles, les plus intéressants probablement, qui se trouvent sur leur blog ne sont que des copier/coller des articles que la CGT met sur son site !! Preuve que nous ne sommes pas si idiots que cela au final...
Dernier en date et le plus flagrant : l'article sur le harcèlement !
Il est en effet de coutume que ces personnes reprennent à leur compte bon nombres d'actions et de combats que nous menons. Nous n'avions pas mis cet article par hasard, nous avons beaucoup de salariés dans ce cas actuellement, avec un burn out qui guette... c'est notre façon de faire de la prévention, sans prétention aucune pour notre part.
Mais il est vrai qu'un syndicat doit savoir prendre le temps et être à l'écoute des salariés...Difficile quand on est cadre, partout et nulle part à la fois : dans toutes les instances, en déplacement sur la France entière pour les petites sorties gastronomiques entre amis (Unsa et compagnie), les descentes dans les hôtels 4 étoiles...pas le temps et peut être pas l'envie... Toute cette agitation avant échéance électorale n'a qu'un but, mener une campagne (à moindre coût).
Mais nous faisons forcément des envieux par nos actions et notre site. L'UNSA vient même de se mettre aussi sur la toile...peut être aurons-nous aussi l'occasion de retrouver nos articles... ! À suivre

Publié le mercredi 25 mars 2015

Prime déplacement et panier

mercredi 25 mars 2015

Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs les intérimaires sachez que vous avez peut être droit à des primes en plus de votre salaire...Si vous travaillez dans le BTP fort probablement, mais aussi dans l'industrie, la logistique voire dans le tertiaire, vous pouvez notamment bénéficier d'une indemnité de déplacement et/ou de repas. La parité doit toujours être appliquée entre les salariés de votre entreprise utilisatrice et les intérimaires. Parfois, une compensation est donc attribuée pour le trajet domicile/entreprise soit selon le nombre de kilomètres, soit sous forme de forfait. Si le temps de pause déjeuner ne permet pas au salarié de rentrer manger chez lui, il s'agirait d'une prime dite « panier repas ». En tout cas, vous bénéficiez des mêmes conditions que les salariés permanents. Si vous constatez un écart, prévenez-nous pour que nous puissions intervenir afin de régulariser la situation. Ces primes doivent figurer sur votre contrat de travail et bien évidemment sur votre bulletin de salaire.

Si vous le voyez sur le contrat et pas le bulletin de salaire, c'est peut être simple à régler...

Pour le versement de la prime panier et déplacement, il est indispensable que vous fournissiez un justificatif de domicile. Lors de l'envoi du contrat, si vous n'en n'êtes pas à jour un courrier d'accompagnement vous le rappelle. Il faut prendre la chose au sérieux. Chez Adecco : pas de justificatif de domicile = pas de versement de la prime !
Cela peut vite chiffrer si cela s'accumule au fil des mois. Soyez vigilant, vérifier toujours votre bulletin de salaire et transmettez régulièrement un justificatif de domicile à votre agence.

Publié le mercredi 25 mars 2015

Action de la CGT Intérim

vendredi 20 mars 2015

Ce 18 mars, comme annoncé, la "CGT de l'intérim" a agit. La mobilisation initiée par l'USI, pour l'amélioration des droits Unédic est aussi devenue une mobilisation pour la santé des intérimaires ! Une délégation d'une quinzaine de délégués syndicaux, dont la CGT Adecco a investi plusieurs agences de travail temporaire à Paris pour dénoncer le blocage des négociations sur la santé et la sécurité au travail par le patronat du secteur, Prism'emploi. Les intérimaires font en effet partie de la population la plus exposée aux accidents du travail.Cette négociation est engagée depuis le 28 février 2014, depuis cette date se sont tenues plus de 10 réunions. A ce jour, la négociation est complètement bloquée par Prism'emploi, alors que les accidents du travail frappent des milliers de travailleurs intérimaires et que les morts sur les chantiers, dans les usines, sur les routes, se comptent par dizaines. D'autre part, les salariés des agences sont en surcharge de travail, en sous-effectif et les burn-out se multiplient.

Lien vers le site de l'USI

La presse en parle

 

TRact "maltraitance dans l'intérim : le patronat refuse de  négocier"

 

Le bilan de la branche du travail temporaire pour l'année 2013 est alarmant :
34.848 accidents du travail ont été comptabilisés pour 764 848 salariés
67 salariés intérimaires sont morts au travail.

Publié le vendredi 20 mars 2015

Le jeu de massacre

vendredi 20 mars 2015

La CGT fut le premier syndicat à réclamer la diffusion des comptes rendus de réunions CE et CCE aux salariés. C'est tout simplement un droit.
L'article R. 2325-3 du Code du travail dispose qu'après chaque réunion de CE, le secrétaire doit établir un procès-verbal où seront consignées les délibérations du comité d'entreprise. Ce procès-verbal doit être communiqué à tous les membres du comité, y compris à l'employeur. Le Code du travail précise également qu'après son adoption, le procès-verbal peut être affiché ou diffusé dans l'entreprise par le secrétaire du comité, selon les modalités précisées par le règlement intérieur du CE (article L. 2325-21 du Code du travail). Nous avons eu gain de cause, les comptes rendus de réunion peuvent être diffusés par envoi postal en agence. Malheureusement c'est un jeu de massacre dans la manière dont les secrétaires de CE et CCE s'y prennent. Dernièrement les comptes rendus de CCE sont arrivés en masse, le plus ancien étant celui de juin 2014 !! Les infos ne sont plus croustillantes mais sans saveur...et franchement y a t-il beaucoup de salariés qui peuvent prendre le temps de se lire un paquet de comptes rendus épais comme un annuaire téléphonique !! La bonne méthode serait de les envoyer au fur et à mesure, que les salariés aient l'info non pas près de 10 mois plus tard mais dans le délai raisonnable, juste après approbation...mais nous n'avons pas la main...N'aurait-on pas là la preuve qu'il est absolument nécessaire de changer les choses et le remettre dans de bonnes mains !? Celles de la vraie défense des salariés, de la défense du droit à l'information.

Publié le vendredi 20 mars 2015

La revue financière des derniers jours

vendredi 20 mars 2015

 

Adecco confirme son objectif de marge 2015

Voir article complet

 

Adecco : bénéfice net en hausse de 14%

Voir article complet

 

Bourse Zurich : nette hausse, Adecco recherchée après les chiffres

Voir article complet

Publié le vendredi 20 mars 2015

Intérim : la guerre des chiffres est déclarée

vendredi 20 mars 2015

Alors que l'Insee fait état d'une reprise de l'intérim en 2013, la branche patronale déclare exactement l'inverse, avec 45000 emplois perdus.
Ca monte ou ça baisse...
Les faits - Après la polémique sur les chiffres du chômage, voici celle sur l'intérim. Le sujet est sensible car l'intérim est un baromètre clé de la santé du marché du travail. Dans leur dernière étude, l'Insee et Pôle Emploi concluent à une reprise (de 6,6% pour l'une et de 7,7% pour l'autre) de l'emploi intérimaire sur 2013. Une analyse en contradiction avec les chiffres donnés le 13 mars 2015 par Prism'Emploi. La fédération patronale fait état d'un recul de 8% sur 2013 et prévoit un premier trimestre toujours à la baisse.

Pour plus de détails voir l'article complet de l'opinion...

Publié le vendredi 20 mars 2015

La journée de la femme

vendredi 20 mars 2015

 

C'était le 8 mars. Nous avons cette année, nous semble t-il pour la première fois, reçu un mail en date du dimanche 8 mars pour la journée de la femme...Mais si les femmes et les hommes étaient reconnus égaux, ça se saurait... Pourquoi n'y a t-il pas une journée de l'homme ? Pourquoi aux postes les plus hautes placés, ce sont encore majoritairement des hommes ? Contrairement à Adecco qui souligne cette journée du 8 mars et en profite pour remercier les femmes du groupe, à la CGT Adecco, les femmes ne sont pas mis à l'honneur, juste une journée par an, mais toute l'année !!

Publié le vendredi 20 mars 2015

Appel à mobilisation - 18 mars

mercredi 18 mars 2015

L'USI-CGT a, à nouveau, lancé un appel à l'ensemble des sections et syndicats pour s'engager dans la mobilisation qui a lieu ce 18 mars pour l'amélioration des droits UNEDIC.

"La confédération participera à la négociation le même jour à 17 h au MEDEF. L'USI sera présente, et sera représentée par Alain WAGMANN. Des actions auront lieu en Province et sur PARIS.

En tant qu'USI, la priorité sera de se rassembler à PARIS. L'action de PARIS est une action confédérale et seront présents des camarades de la fédération spectacle, CNPE et USI.

Fraternellement"

lien vers tract 

 

Publié le mercredi 18 mars 2015

CDI intérimaire, toujours et encore...

mercredi 18 mars 2015

La pression est de plus en forte, les choses s'accélèrent. Certaines étapes, primordiales au départ, sont maintenant « sautées » pour que ça aille vite et grossir considérablement le volume.
Et oui certains signent mais ce qu'on ne nous dit pas c'est que certains cessent aussi ! Démissions, licenciements sont déjà à l'ordre du jour...
L'intérimaire doit en effet être pleinement dispo à tout moment, dans un rayon de 50km et 1h30 de trajet aller, pour 3 qualifications différentes, parfois en dessous de sa principale et donc d'une rémunération inférieure....autant de motifs qui peuvent conduire à refuser une mission et pousser au licenciement ou déclencher une démission.
Les seules raisons possibles de refus de mission sont :
- si la mission proposée n'entre pas dans le cadre de la zone géographique définie
- si la mission proposée ne correspond pas aux 3 métiers définis par le contrat
Cela sans évoquer qu'il semblerait que certaines agences proposent aux intérimaires de prendre des CP sans solde quand il n'y a pas de mission à proposer...Ce qui est formellement interdit. N'hésitez pas à nous alerter si tel est le cas.

De plus, l'engagement pris de faire signer 6 000 CDI TT par Monsieur Dehaze, risque de poser problème  aussi aux salariés permanents...Les agences ont pour vocation de faire travailler les intérimaires en mission pour gagner de l'argent (part variable) mais dans cette configuration de CDI intérimaire, les agences devront faire travailler les intérimaires en CDI pour ne pas perdre d'argent...

La CGT a toujours été d'accord pour le CDI aux intérimaires mais pas dans de tels conditions, ni pour les intérimaires, ni pour les permanents. Malheureusement, les conditions ont été fixées par accord entre prism'emploi et certaines organisations syndicales...que l'on ne cite plus.

Publié le mercredi 18 mars 2015

Les belles promesses

mercredi 18 mars 2015

Bon nombre de remontées nous sont faites par des agences victimes de la segmentation sur tous les plans...
Non seulement la segmentation a déshabillé Paul pour habiller Pierre : surtout les agences ML se sont vues dépouillées de leur clients les plus rentables par PME, des clients volumiques par Onsite, le placement par les consultants et experts, devenu Spring...Bref tout ce qui rapportait a disparu des EDG et du coup les parts variables sont donc quasi nulles.
Il restait un espoir pour certains qui se sont vus proposer un « accompagnement » financier du à la perte d'un client...et petit à petit les échéances se terminent et les résultats de l'accompagnement arrivent...
Malheureusement, il y a toujours un petit truc – qui n'était pas clairement évoqué dans le courrier remis et signé à l'origine – qui fait que l'accompagnement ne se débloque pas...Encore une carotte « mirage »?
Nous sommes là pour étudier la chose, continuez à nous remonter – anonymement – ces dysfonctionnements, nous nous ferons un plaisir de voir la question avec la direction.

Publié le mercredi 18 mars 2015

La CGT Adecco présente à l'AG de l'USTM...

mercredi 18 mars 2015

La CGT Adecco était présente à l'Assemblée Générale de l'Union Syndicale des Travailleurs de la Métallurgie du Nord Pas de Calais qui s'est tenu à Waziers le mardi 10 mars 2015..

La CGT Adecco a pour l'occasion été invitée par Ludovic Bouvier, Secrétaire Général de la région. Plus de 200 Délégués Syndicaux de toutes entreprises du Département étaient présentes. Après une introduction par Ludovic de l'état actuel de ce secteur, en souffrance, des réformes gouvernementales dictées par le MEDEF. Les participants au débat se sont montrés déterminés, des actions communes sont prévues au niveau local et national. La CGT Adecco était présente, par solidarité, pour montrer son soutien, car nous le savons, de nombreux intérimaires travaillent dans ces industries métallurgiques, surtout dans cette zone géographique : automobile, ferroviaire, mécanique....
Le contact est là, les liens sont renforcés. La CGT Adecco sera toujours au côté de ces entreprises et se tient à disposition pour aider les délégués syndicaux des entreprises utilisatrices à orienter, renseigner et conseiller les intérimaires.

         

Publié le mercredi 18 mars 2015

La CGT a 120 ans

mercredi 11 mars 2015

Cette année la CGT fête ses 120 ans.
Née d'un congrès à Limoges en septembre 1895, la CGT est la plus vieille organisation syndicale. Cette année 2015 sera donc celle des commémorations qui mettront en valeur l'histoire et les luttes, les victoires de la CGT. Le lancement a lieu ce mercredi 4 mars à 17h avec Philippe MARTINEZ à Montreuil.

lancement des célébrations

Près de 700 000 adhérents ont rejoint la CGT à ce jour. Le syndicalisme, né de la double volonté des salariés de défendre leurs intérêts immédiats et de participer à la transformation de la société a joué et doit toujours jouer un rôle déterminant dans la conquête de garanties sociales et contribuer à changer la condition humaine.

la presse en parle 

 

Publié le mercredi 11 mars 2015

Intérimaires toujours mobilisés - convention unédic

mardi 10 mars 2015

Suite aux effets désastreux de l'application de la nouvelle convention de l'assurance chômage, que la CGT n'a pas signé, et grâce aux actions menées et à la mobilisation du 29 janvier 2015, une réunion du groupe paritaire politique de l'UNEDIC s'est déroulé le 3 mars matin pour la négociation d'un avenant devant modifier la convention sur les droits rechargeables non épuisables..
A l'appel de la CGT et la Coordination des intermittents et précaires d'Île-de-France, plusieurs centaines de salariés intérimaires, chômeurs et intermittents du spectacle ont occupé ce mardi matin, durant plusieurs heures, trente huit antennes de Pôle emploi (Paris, Villeneuve St Georges, Gennevilliers, Marseille, Lorient, Vannes, La Seyne-Sur-Mer, Caen, Cherbourg, Belfort, Limoges,...)
L'objectif de ces occupations : sensibiliser les privés d'emploi sur les attaques menées par le MEDEF et la CFDT contre les droits à l'assurance-chômage et faire pression sur les négociations qui se déroulaient au même moment, au siège du MEDEF.
Les « droits rechargeables », une des mesures de la convention d'assurance chômage, signée le 22 mars 2014 par la CFDT, FO et la CFTC, était censée améliorer l'indemnisation des chômeurs. La CGT avait déjà alerté sur les conséquences d'une mise en place d'un tel mécanisme, plus de 500 000 personnes vont subir une baisse de leurs droits. Il y a urgence de changer les règles.
Le patronat réclame une solution partielle et demande en plus des économies supplémentaires pour conserver les "équilibres financiers" de l'accord du 22 mars 2014. L'ensemble des syndicats de salariés a réclamé des chiffrages exhaustifs et a demandé des explications sur l'écart entre les 30.000 et les 500.000 allocataires victimes. La CGT a demandé que des experts indépendants de l'UNEDIC soient interrogés, ce que les signataires ont refusé.

lien vers tract 

Lien vers l'article de l'Humanité sur le sujet

Publié le mardi 10 mars 2015

CDD à 7 000 euros, le retour

mardi 10 mars 2015

Nous en avions glissé un mois dans un article précédent...ça y l'article est lancé dans la presse, c'est reparti !! Une nouvelle frustration pour les salariés d'adecco qui viennent tout juste d'apprendre qu'il n'y aura toujours d'augmentation générale. Outre la colère, la désolation, la consternation,.... que les salariés peuvent ressentir à cette annonce, un autre problème se pose...

Comment une société qui dit lutter contre la discrimination et fait signer l'engagement à ces salariés permanents, offre un job avec des critères relevants de la discrimination ??! :

Exclusivement réservé aux jeunes (- de 26 ans)
→ le critère d'âge est interdit et relève de la discrimination, peut être positive mais de la discrimination
la candidature s'accompagne d'une présentation vidéo
→ le recrutement sur l'apparence physique relève de la discrimination
Le process pour postuler : tout en anglais, même si on choisit le pays « France », une application à télécharger sur iphone ou android
→ pour ceux qui ne possède pas de smartphone, c'est directement élimination, l'offre paraît donc être réservé à une certaine « classe »

La CGT Adecco est donc contre cette double inégalité de traitement dans ce que représente ce coup de pub : discrimination à l'embauche + rémunération démesurée d'un CDD d'1 mois en opposition à la non r-augmentation des rémunérations des salariés permanents !

Si vous aussi êtes révoltés, rejoignez le mouvement avec la CGT Adecco !! Envoyez-nous vos commentaires anonymes que nous publierons. Monsieur Dehaze est un fidèle lecteur de notre site, ce sera un bon moyen de lui faire passer le message.

l'étudiant figaro

le figaro

job2-0

Et bien d'autres encore, taper CDD à 7000 euros sur Google, vous verrez...encore un bon ocup de pub

Publié le mardi 10 mars 2015

Adecco dans le cloud

mardi 10 mars 2015

La plupart des agences ont « migré » vers le cloud. Enfin les messageries des agences sont maintenant dans les nuages... La comm interne nous promet plus de capacité de stockage, de mémoire...
En tout cas, dans de nombreuses agences et par source directe du SOS informatique, le système est très instable. Les soucis informatiques, lenteurs, déconnexions inopinées vont bons train.
Alors on a réellement l'impression, que plus il y a de l'argent de dépensé, plus il y a de développements informatiques et plus ça rame ! Quel galère !! Sans informatique, plus vraiment moyen de travailler chez adecco, et on nous demande de la productivité/ rentabilité mais comment quand cela est altérée par des moyens un peu trop légers ou instables ?? Il serait temps d'y remédier !!

Publié le mardi 10 mars 2015

Intérimaires, avez-vous vos EPI ?

vendredi 6 mars 2015

EPI = Equipement de Protection Individuelle (casque, baudrier, chaussures de sécurité, gants, lunettes...)


Vous travaillez en industrie ou BTP et avait besoin de porter des chaussures de sécurité ? Sachez qu'adecco s'est engagé à les fournir et gratuitement. Sollicitez votre agence si votre contrat stipule cet équipement obligatoire et que vous n'en avez pas. Et surtout refusez s'il vous est demandé un chèque de caution ou une participation financière quelconque, ça c'est illégal !
Si d'autres équipements sont indispensables, posez bien la question : qui fournit ? Ce sera soit Adecco, soit l'entreprise utilisatrice. n'est surtout pas l'intérimaire qui doit se payer des moyens de sécuriser son emploi. C'est l'entreprise qui a le devoir de veiller à la sécurité et à la protection de la santé de ses salariés. Et surtout respectez les consignes sur le port des EPI qui doit être précisé sur votre contrat, vous signez donc êtes engagé et responsable.

Pour en savoir plus sur les obligations de l'employeur en matière de sécurité

Publié le vendredi 6 mars 2015

Cash investigation

vendredi 6 mars 2015

"Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois"
Tel fut le titre de l'émission, diffusée mardi soir avec la journaliste Elise Lucet, hyper compétente pour le coup dans sa manière de mener cette investigation.
Si vous l'avez loupé, nous vous conseillons de la revoir en replay suivez ce lien

"La rémunération des actionnaires explose. En 2013, elle a atteint le montant historique de deux cents milliards d'euros en France. Pour arriver à un tel chiffre, les grandes entreprises françaises ont recours à des stratégies et des méthodes difficilement avouables. Plans sociaux, licenciements, pressions sur les salariés, certaines grandes sociétés sont prêtes à tout afin de dégager toujours plus de profit pour leurs actionnaires. Ce sont parfois ces mêmes entreprises qui bénéficient... d'aides publiques massives. Pendant un an, de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) à Toronto, en passant par Londres et Boston, le journaliste Edouard Perrin a tenté de remonter les circuits financiers pour révéler qui s'enrichit derrière les plans sociaux et fermetures d'usines en France."

 

 

 

 

Adecco ne figue pas directement dans le reportage de Cash investigation, mais la réalité du monde des actionnaires y est dépeint et nous sommes dans ce même type de configuration chez Adecco...

"Optimisation des coûts, pression sur les salariés,... Tous les moyens sont utilisés pour distribuer le maximum de dividendes aux actionnaires. L'argent du capitalisme financier a été suivi à la trace par Cash Investigation »

Ca fait froid dans le dos, mais c'est la dure réalité des multinationales de nos jours. Voici un aperçu de la répartition actuelle des actions pour Adecco, Jacobs ayant l'an dernier revendu une bonne partie et n'étant plus majoritaire...

Actionnaires  Adecco                                                              Actions                    %
Harris Associates LP                                                              9 814 225                5,48%
BlackRock Investment Management (UK) Ltd.                      9 041 272                5,05%
Philippe Foriel-Destezet                                                         8 163 580                4,56%
Artisan Partners LP                                                                7 411 780                 4,14%
Capital Research & Management Co. (World Investors)       6 222 346                 3,47%
Massachusetts Financial Services Co.                                  5 635 550                 3,15%
Adecco SA                                                                             5 408 318                 3,02%
Jacobs Family                                                                        4 673 579                2,61%
Norges Bank Investment Management                                  3 066 789               1,71%
The Vanguard Group, Inc.                                                      2 378 853                1,33%

Blackrock est le plus gros fond de pension au monde et nous l'avons vu dans l'émission, il brasse 4000 milliards.
Nous vous alertons régulièrement sur les dangers de cette configuration et le gavage sans cesse plus grand des actionnaires...
Nous vous invitons Madame Lucet à venir chez Adecco, quand elle le souhaite !....

 

 

Publié le vendredi 6 mars 2015

Evolution de l'intérim

vendredi 6 mars 2015

Nous l'avions vu, le prism'emploi tente de faire passer de nouvelles mesures, dans le cadre du pacte de responsabilisation, pour « assouplir » l'intérim.
La CGT ne sera pas complice, l'USI-CGT a des propositions, des revendications :
- augmenter le taux des IFM à 25% et 15% sur les contrats courts : respectivement de moins d'une semaine et de moins d'un mois, pour favoriser les contrats de longue durée.
- renégocier l'accord portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires, pour améliorer sa mise en oeuvre et la prise en compte dans cet accord de la sécurité et de la santé des salariés.
- négocier un accord sur la santé et la sécurité des salariés de la branche qui permette la prévention et la réparation, qui permette la baisse des taux d'AT et de MP, qui intègre la pénibilité.
- négocier la transférabilité et la portabilité des droits des salariés intérimaires : prévoyance, formations, droits sociaux.
- négocier un statut des salariés permanents à la hauteur des attentes des salariés.
négocier l'exercice du droit syndical dans la branche, faire cesser les entraves à cet exercice mis en oeuvre dans les entreprises

Les moyens existent : les milliards du CICE, des exonérations, du Pacte de responsabilité sont là ! La CGT ne les laissera pas dans les poches des actionnaires. Soutenez la fédération intérimaire : l'Union Syndicale de l'Intérim.

Lien vers la Fédération Union Syndicale de l'Intérim

Publié le vendredi 6 mars 2015

L'actu financière d'Adecco

jeudi 5 mars 2015

Pour les amateurs d'informations boursières

Les fluctuations boursières d'adecco...attention aux retombées sur les salariés -

Info du 25/02/215

Adecco pénalisé par une dégradation d'analyste - lien vers l'article 

Adecco : crédit Suisse n'est plus à "superformance" - lien vers l'article 

 

Info du 5 mars 2015

UBS dégrade sa recommandation sur Adecco de achat à neutre - lien vers l'article

 

Publié le jeudi 5 mars 2015

Challenge NBA - Top départ

mercredi 4 mars 2015

Un challenge à peine terminé qu'un autre déboule. Philippe Martinez, directeur commercial d'adecco, a donné le top départ ce lundi 2 mars. Un voyage aux USA à la clé...Une belle motivation, mais quand d'un autre côté on regarde le budget qui est prévu pour l'agence et les résultats...l'effet semble inversé pour pas mal d'agence...Une devise avec un planning à +6% ! Quel optimisme.
Un budget énorme alors que les NAO semblent toujours au point mort...Les dépenses ne semblent une fois de plus pas être réparties correctement...

Publié le mercredi 4 mars 2015

NAO pour la politique salariale 2015

mercredi 4 mars 2015

2015, comme chaque année le même discours. Les discussions n'ont pas pu aboutir, bien évidemment. aucune de nos revendications n'ont été entendues par la direction. Seule la CFDT est restée assise à la table des négociations jusqu'au bout pour entendre les propositions minimalistes de la direction.

La décision se veut donc UNILATERALE comme toujours, c'était prémédité.

liens vers nos revendications

 Rien de rien pour les intérimaires, alors que nous réclamons une prime d'ancienneté comme cela se pratique ailleurs. Nous souhaitons une avancée pour les CDI intérimaire par la parité avec l'entreprise utilisatrice, tant en terme de rémunération que de couverture santé.                                   Le minimum du minimum est accordé aux salariés permanents, alors que les actionnaires se goinfrent de nos efforts et du résultat du CICE. Les augmentations seront individuelles malgré l'inflation constatée, c'est pourtant bien contradictoire, non ? Tout le monde est victime de l'augmentation du coût de la vie. Mais c'est encore aux mêmes de se serrer la ceinture et aux mêmes de s'en mettre plein les poches.                                                                                      En tout cas notre nouvelle DRH Adecco France, n'évoque plus le « mérite » mais la « performance » pour pouvoir bénéficier de cette augmentation ! En se répétant à 3 reprises dans sa communication, on ne peut pas le louper ! Salariés Adecco, vous devez faire preuve de performance !?

Les agences sont difficilement performantes quand elles sont touchées de plein fouet par la segmentation, Expert, et la concurrence meilleur marché !! Alors les excuses pour ne pas les attribuer seront sûrement celles-là. Mais battez-vous, ne soyez pas résignés. Nous aurons besoin de vous pour appuyer nos prochaines négociations. Si le taux de participation aux prochains votes augmente de façon significative, si le nombre de syndiqués croît, si les futures listes électorales sont remplies à bloc, La CGT aura du poids.

Comme nous vous le précisons dans l'article sur l'enquête HAY, chez Adecco les responsables recrutement et managers opérationnels sont en dessous des salaires moyens de la profession. Alors réclamez votre augmentation !!
La réflexion sur le variable évoquée, n'augure rien de bon, nous en avons un aperçu pour les agences ML et BTP – voir notre article précédent sur le sujet.
Pour le reste, c'est du vite fait, une liste de ce qui existe déjà et on devrait dire merci de leur maintien !!

Rejoignez la CGT, c'est mieux que de jouer au loto pour tenter de toucher le gros lot. Dans les entreprises où la CGT est majoritaire, les choses bougent à l'avantage des salariés.

Publié le mercredi 4 mars 2015

Adecco condamné pour discrimination

mercredi 4 mars 2015

L'affaire remonte à 2001, chez Adecco Belgique. Un salarié avait dénoncé l'existence d'une liste BBB- Bleu / Blanc / Belge qui distinguait les candidats belges des étrangers pour répondre au souhait – discriminant – des clients. L'affaire, jugée en 2011, ressort suite à l'appel d'Adecco, maintenant condamné par la cour d'appel de Bruxelles. L'annonce est tombée le 24 février 2015 : "pour la première fois en Belgique, une multinationale est condamnée pour une forme structurelle de racisme". Les retombées peuvent arriver jusqu'en France...et l'image d'Adecco, leader des Ressources Humaines pourrait bien "en prendre un coup".

 

La presse en parle :

--> lien vers article rtbf.be

--> lien vers article lavenir.net

--> lien vers l'article lesoir.be

Publié le mercredi 4 mars 2015

La loi macron contre les salariés

mardi 4 mars 2014

 

LA LOI MACRON CONTRE LES SALARIES

explications

 

Prenez le temps, 10 minutes pour écouter Gérard FILOCHE parler de la loi MACRON...

 

   

Publié le mercredi 4 mars 2015

Le syndicat CGT Adecco recommande la lecture de cet ouvrage!

couv versoINTERIM, l’esclavage moderne ?

391 pages. Format : 14,8x21 cm

Comment acquérir ce livre :

   -   Chez votre libraire, en indiquant le numéro ISBN : 9782951223936

   -   Auprès des Editions d’Anglon 735, route de Jarcieu. 26210 Lapeyrouse. Prix 18 €. Port gratuit.

 

 

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Joomla Extensions powered by Joobi

Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...