Adecco paye comment ?

jeudi 26 février 2015

Enquête sur les rémunérations des salariés Adecco...Et oui ça a été réalisé.

Adecco fait en effet partie de l'échantillon des quelques principales agences de travail temporaire qui répondent aux enquêtes de la société HAY depuis 4 ans maintenant.
Hay est un organisme réalisant des enquêtes et ici plus particulièrement sur les rémunérations....L'information a été diffusée en CCE, CE mais ne le sera pas auprès des salariés pourtant directement concernés...et pour cause. Les résultats ne sont pas réjouissants. On se doutait déjà...
Alors même qu'adecco disposait de ces résultats avant le début des NAO, on ne voit rien de nouveau dans la politique salariale de 2015... A peine 10% des salariés adecco ont un salaire dans la moyenne ou supérieur à la moyenne. La population de salariés les plus nombreux, les responsables recrutement et celle des managers : directeurs agences, multisites et UO, ont sur 2014, des rémunérations inférieures à la moyenne des agences participantes. (à noter aussi qu'adecco a un poids de 33% dans l'échantillon global, ce qui tire vers le bas les résultats !). Adecco précise qu'il s'est fixé l'objectif de s'attacher à réduire l'écart pour ces salariés.

Alors, comme rien n'est prévu de manière collective, ne soyez pas gênés et n'hésitez surtout pas à réclamer une augmentation individuelle !! et il y a de la marge, vous pouvez y aller !
Cette année, la direction s'engage à apporter une réponse (déjà) et motivée (arguments à l'appui) à chaque salarié. Revenez vers nous pour nous dire ce qu'il en est, si la direction tient ses engagements ! Nous serons toujours derrière vous si besoin !!

Publié le jeudi 26 février 2015

Intérimaire en mutation

jeudi 26 février 2015

François Roux, Délégué général du Prism'emploi l'annonce pour 2015 : "il faut assouplir les conditions de recours aux intérimaires"

                     ....ca veut dire quoi ?
« L'emploi intérimaire est plus réglementé en France que partout ailleurs (..) par exemple, on pourrait relever le plafond de la durée maximale des missions, aujourd'hui fixé à 18 mois, alors qu'il est de 2 X18 mois pour un CDD. Nous proposons aussi d'assouplir les motifs de recours à l'intérim, en particulier pour certains publics en difficulté, comme les séniors et les personnes handicapées. Au nom de l'emploi, on devrait autoriser pour eux les contrats d'intérim en toutes circonstances. L'idée est de changer de paradigme : pour autoriser le recours à l'intérim, on ne partirait plus de la situation de l'entreprise [NDLR : un salarié à remplacer, un accroissement temporaire d'activité, etc.] mais de celle du demandeur d'emploi.
(...) les missions peuvent être renouvelées une fois, mais, ensuite, l'intérimaire doit attendre un tiers du temps passé chez l'employeur avant de pouvoir retravailler pour lui. C'est absurde ne pas adapter ou supprimer ce délai pour les CDI intérimaires car l'entreprise de travail temporaire cumule alors les contraintes liées au CDI et celles liées à l'intérim ! Ce n'est pas anecdotique : il est fréquent que des employeurs, sur des chantiers ou projets à durée indéterminée, comme un lancement de produit par exemple, aient besoin de renouveler plusieurs fois la mission d'intérim. Nous avons proposé aux syndicats de rediscuter de ce délai pour les CDI intérimaires. »

A ces réflexions, la CGT a son idée et sa réponse :
Le marché de l'intérim se dégrade aujourd'hui, alors on change les règles ?? C'est comme ça arrange...Vu le discours, les mesures qui vont être proposées, n'amènerait-elle pas à plus de précarité encore ?? Faire sauter tous les verrous limitant le travail précaire, faire sauter les droits protégeant les salariés.
Prism'emploi veut la suppression des motifs de recours, la suppression des limites de durée des missions d'intérim, la suppression du délai de carence. Le prétexte étant l'emploi, le MEDEF est à la manoeuvre : licenciements, fermetures de site, d'usines, d'entreprises, suppression de CDI et création massive d'emplois précaires sous-payés : voilà le programme !

La CGT ne sera pas complice et ne signera donc pas.

Publié le jeudi 26 février 2015

le Budget Adecco !

jeudi 26 février 2015

Le leit motiv ou plutôt l'épée de Damoclès d'Adecco pour 2015 : le Budget.
Les financiers, probablement, se grattent la tête chaque année pour trouver le truc miracle. Nous pensons que cette année, ils l'ont !! Que ce soit pour ponctionner les EDG chaque mois sur un montant fixé en fonction du budget, ou bientôt pour certains ou définitivement pour tous un peu plus tard, indexer la part variable sur ce budget, c'est bien trouver. Le budget c'est quoi ? A l'origine, le budget vient de l'ancien français « bougette », et désigne une petite bourse accrochée à la ceinture, contenant de la menue monnaie permettant de faire face aux dépenses prévisibles de la journée.... chez Adecco c'est pas tout à fait ça. C'est plutôt l'autre nom « d'objectif » mais budget paraît plus réel et cela paraît donc plus légitime de tout indexer sur ce mot...

Des chiffres d'affaires à réaliser, probablement trouvés à partir d'un gain optimal pour nos actionnaires, ont été redescendus sur le régions DO. Les DO ont elles-mêmes divisé ces chiffres pour les remettre à chaque zone géographique DZ. Les Dz ont à nouveau réparti ces données sur les agences. Donc peu de marge de négociations pour ces dernières qui se trouvent en bas de l'échelle...
Les chiffres sont parfois en total décalage avec la réalité, on se demande si une analyse de l'année précédente a eu lieu et dans quelles conditions (les yeux fermés??).
Voilà en tout cas que chaque agence a son « budget », c'est à dire un chiffre d'affaires à réaliser.
Et c'est désormais en fonction de ce chiffre, ô combien fictif, que les prélèvements sur les EDG pour payer la marque adecco, les frais informatiques, toutes la hiérarchie supérieure...sont figés.
Si par bonheur une agence réalise plus que le budget, tant mieux, les frais en paraissent minimiser mais malheureusement si l'agence n'atteint pas l'objectif, c'est la catastrophe car les frais ne sont nullement proratiser et là si le ratio est fait, ça fait très mal !!!
Pour la part variable – cf notre article en détail « petite histoire de la part variable » - le choix est à ce jour laissé, alors s'il vous plaît faites le BON CHOIX. Mais il n'est pas exclu que d'ici 1 à 2 année(s), le procédé passe en force comme à l'habitude d'Adecco.
Mais la force doit être chez nous, les salariés, appuyés par la CGT et la CGT appuyée par les salariés.
Ayons tous ensemble la force et le pouvoir de dire NON et de faire passer nos propositions !

 

 

La CGT a déjà mis en évidence les défauts de cette mesure en instances : le contenu de l'avenant et les paroles diffusé(e)s avec ce système ne sont pas le reflet de la présentation faite en CCE...
Il n'est écrit nulle part que le refus de signer de l'un empêche les autres d'en bénéficier, il s'agirait ici d'une méthode RH à « l'américaine » pour d'une part, identifier les vilains petits canards, et/ou ternir l'ambiance de l'agence....
La précision « une agence ne peut être à budget négatif plus d'un an » n'a nullement était évoqué. Cela constituerait un engagement du salarié à concourir à un budget positif sous réserve, si pas réalisé, d'en subir les conséquences en toute connaissance de cause. Quelles peuvent être les conséquences dans ce cas ? se soumettre à d'éventuelles sanctions (fermeture agence, mobilité???).

Publié le jeudi 26 février 2015

SPRING, c'est bientôt le printemps !

mercredi 25 février 2015

Toujours plus ?! Adecco n'arrête pas le progrès !?
En fait quand la concurrence est rude, il faut redoubler d'efforts ! C'est exactement ce qu'il se passe. La place du N°1 des RH est en jeu, il faut inventer avant les autres. En 2005, suite à la loi de cohésion sociale, Adecco a lancé la mise en place des consultants en agences, dédiés exclusivement au recrutement CDI/CDD. Ca marchait plutôt pas mal et rapportait bien aux agences, alors...on les a extrait des agences pour en faire un réseau d'Experts ! La sauce a pris, Experts s'est fait un nom. Tant pis pour les agences qui trinquent à leur santé, se voyant contraintes de leur céder le business...C'est que là haut, tout là haut, ça rapporte !
Une deuxième vague a refait surface, il y a 2 ans environ avec à nouveau des consultants...et voici qu'ils se retrouvent eux aussi rattachés à Experts pour ne former plus qu'un « SPRING* ». C'est bientôt le printemps !!
Spring marque une totale rupture dans son design avec Adecco...On sait qu'Adecco, la marque rouge, connaît une baisse de popularité dans les sondages satisfaction ...en voilà probablement une des conséquences... le Spring se pare donc de bleu. Mais le dispositif Family est toujours là ! Il paraît même que si une agence adecco donne son affaire à Spring, il récupère 30% en OD, Royal !!

SPRING, la presse en parle :

zonebourse

les echos

Publié le mercredi 25 février 2015

600 CDI Intérimaire pour Adecco

mercredi 25 février 2015

Le ministre du travail se déplace pour Adecco !!
Quand on vous le disait...Monsieur Dehaze semble bien se rapprocher de nos politiques et peut être exercer une influence ??...Grâce au CDI Intérimaire, Adecco fait sa pub ! Adecco en est à son 600 ème (au 13 février 2015) et c'est pas fini ! Les articles des presses locales s'accumulent ! Aucune région n'y échappe. Quelle fierté porte la Direction d'Adecco pour les signatures des intérimaires. Ici, pour la 600ème, même le ministre du travail François Rebsamen, s'est déplacé avec Monsieur Dehaze à Besançon...et le décor est planté. Rappelons que toutes les Entreprises de Travail Temporaire se sont engagées, à en faire signer 20 000 sur 3 ans pour éviter certaines taxes. On en est loin du compte pour le moment à près d'une année écoulée... Un point est prévu courant février. Pour sa part, Adecco avait fait la promesse d'arriver à un peu plus de 1500 contrats à fin décembre de cette année (reste donc 900 à faire sur 10 mois)...Dans toutes les agences les consignes sont données et la ligne CDI Intérimaire fait désormais partie du « budget ». Il faut à tout prix faire du CDI Intérimaire...alors la CGT Adecco dit méfiance...Pour les intérimaires qui se voient proposer cette offre, surtout, posez toutes les questions, faites votre choix en toute connaissance de cause.

Consultez nos articles sur le sujet et notamment le calcul de votre salaire en cas d'intermission*...(* quand un contrat s'arrêtent en cours de mois et quand pas de contrat).

A prendre en compte aussi :
- mobilité requise de 50km et 1h30 de trajet aller (donc 3h sur la journée pour l'aller/retour)
- sur les 5 semaines de congés dont vous bénéficiez : 1 seule peut être prise à votre convenance...

Voir article de presse locale

Publié le mercredi 25 février 2015

Si la CGT Adecco n'existait pas...

mercredi 25 février 2015

Si la CGT Adecco n'existait pas, il faudrait l'inventer !
Pour ce mois de février, sur certaines instances DP et CE, vos élus CGT sont les seuls à s'être manifestés pour soumettre les problématiques des salariés à la direction. Vous penserez peut être : Comment cela se fait , comment est-ce possible ? Et bien malheureusement les beaux parleurs, ça existe partout...les courbettes en période électorale sont fréquentes, les belles promesses et les paroles en l'air...malheureusement, c'est difficile pour vous salariés, de savoir ce qu'il se passe réellement en instance. Ce n'est pas faute de dire, mais la preuve en est une fois de plus : la plupart des élus se préoccupe sûrement plus de leur affaires que de celles des salariés.

 

Vous vous sentez trahi(s) par votre dernier choix aux élections précédentes ? Il sera possible la prochaine fois de rectifier le tir. Commencer à mûrir votre réflexion, consultez régulièrement notre site, intéressez-vous à nos luttes pour les encourager et pourquoi pas y participer le moment venu ...

Publié le mercredi 25 février 2015

L'USI appelle à la Mobilisation

vendredi 13 février 2015

Intervention de Philippe TIXIER, secrétaire Général de l'Union Syndicale de l'Intérim

 

"Cher-e-s Camarades,

Nous poursuivons la mobilisation contre la nouvelle convention d'assurance chômage, notamment les modalités des droits rechargeables non épuisables, qui touchent 500 000 salariés qui voient leur revenu de remplacement abaissé tant que leurs droits « anciens » ne sont pas épuisés même s'ils sont inférieurs, et dont les salariés intérimaires sont également victimes en plus des modalités de plafonnement du cumul des revenus d'activité et de remplacement (...)

La négociation concernant un avenant sur le sujet des droits rechargeables non épuisables, doivent s'ouvrir dans le cadre du Groupe Politique Partiaire de l'UNEDIC, entre le 24 février et le début du mois de mars. Globalement, nous demandons la remise en place de la réadmission si les nouveaux droits sont supérieurs à ceux acquis dans les périodes précédentesNous devons absolument faire en sorte que ces négociations s'ouvrent à chaud et sous la pression et le contrôle des salariés, donc avec leur intervention !

C'est pourquoi nous appelons tous les Camarades à préparer la mobilisation, à se tenir prêt afin que dès que la date précise sera connue, nous soyons en capacité de mettre en place des actions et des mobilisations sur l'ensemble du territoire.

Nous vous tiendrons informés dès connaissance de la date.

Un tract commun est en préparation et vous parviendra également dans ce cadre.

Nous devons absolument peser dans ce contexte, aussi merci de diffuser largement et de mobiliser dans vos Organisations et dans vos réseaux militants, afin de donner l'ampleur nécessaire aux mobilisations que nous devons tous mettre en place largement, partout.

Très fraternellement"

 

Pour l'USI-CGT,
Philippe TIXIER,
Secrétaire Général.

 

lien vers communication

Publié le vendredi 13 février 2015

Petite histoire de la part variable chez Adecco...

vendredi 13 février 2015

Il était une fois...non ça n'a rien d'un conte de fée.

Souvenez-vous du temps où la part variable existait vraiment...ce qui permettait de « bien vivre » comme on pensait à l'époque, et avec du recul même « d'avoir la belle vie »....

C'est alors qu'Adecco, grande fée à ses heures, décida, d'un coup de baguette magique, de changer de logiciel de paie...ce qui occasionna un nouveau mode de calcul de part variable...la version « People Soft V9 » ! Ah grand moment. On nous en a promis de belles choses, et de toute façon, nous n'avions pas le choix. Résultat des courses...était-ce vraiment si avantageux...
En tout cas, cette version n'aura pas duré longtemps.
En effet, Adecco se sert des résultats du GPTW et notamment des souhaits des salariés en terme de salaires...pour les réaliser...Quel Génie ! Le vœux d'avoir une équité de traitement entre salariés de même emploi et le tour est joué. Nous avons vu naître la création du POOL, accompagné de son nouveau mode de calcul (faut pas rêver quand même!) la Contribution Totale...On nous en a tenu aussi de belles promesses ...Avec le recul, on voit bien la différence entre « la CT et la CDHI ». Mais le HIC, le gros HIC dans cette belle histoire, c'est que certains, sûrement beaucoup trop, n'ont pas accepté cette formule qui était cette fois au choix...Les stratagèmes se sont multipliés pour obtenir la signature, mais en vain pour certains...Il a encore fallu faire réfléchir les têtes pensantes pour mettre au point un autre mode de calcul....Et la lumière fut !
D'abord, la stratégie pourrait être de s'attaquer aux agences « les plus mal-en-point » : ML et BTP. C'est vrai, elles ont tellement souffert de la segmentation...Faire miroiter des chiffres qui n'ont jamais été aussi élevés...des parts variables hallucinantes et ...hallucinogènes...Miroir, mon beau miroir, dis moi....

La CGT dit STOP. Arrêtons les contes de fées ! Salariés concernés par cette nouvelle mouture de calcul de part variable, soyez plus que vigilants. Vous avez beau faire des calculs sur des chiffres, le budget reste fictif, vous ne pouvez savoir ce que vous obtiendrez. Lisez bien tous les termes du contrat, ce qui alerte surtout la CGT Adecco c'est cette phrase « une agence ne peut être à budget négatif plus d'un an... ». réfléchissez-y bien, imaginez ce qui arriverait à votre agence... et décidez du bon choix pour ne pas regretter.
Nous restons à votre disposition pour écouter vos situations et partager nos ressentis sur le sujet.

Publié le vendredi 13 février 2015

Curieuse coïncidence, non ??!

vendredi 13 février 2015

Les Ressources Humaines seraient-elles fan de notre site Internet ?
Ou envieuse de notre succès peut être ?
Toujours est-il que le thème du smiley, ressemble fortement à celui de notre tract...sauf qu'à la CGT, nous ne sommes pas tous souriants...Il est vrai que comme beaucoup d'autres salariés, notre PDG Alain Dehaze est abonné à notre newsletter. Ne s'agirait-il pas d'un plagiat ?
Nos idées semblent bonnes puisqu'à plusieurs reprises la direction avait déjà repris nos formules, phrases / slogans / couleurs...
Si nous avions le temps, nous pourrions leur proposer notre aide pour leurs communications, mais nos valeurs nous l'interdisent, nous préférons nous consacrer entièrement aux salariés et à leurs intérêts.

Publié le vendredi 13 février 2015

Entretien annuel, ça se prépare !

mercredi 11 février 2015

Ca y est, nous sommes en pleine période d'entretien annuel. Vous nous avez sollicité car vous allez le passer avec votre directeur d'agence...Voici quelques conseils.

L'entretien annuel ne s'improvise pas, plus que jamais, préparez le. Il est d'une importance capitale dans votre parcours professionnel et notamment chez adecco, avec la nouvelle classification. Prenez la chose au sérieux, cet entretien a pour objectifs : d'analyser l'année passée et la réalisation ou non des objectifs qui sera le point de départ pour en fixer de nouveaux ; le point sur vos compétences, c'est le moment de les valoriser ; et votre avenir professionnel si vous avez un besoin en formation par exemple.

Nous vous conseillons en quelques mots

- Dites-vous que c'est l'occasion de notifier par écrit l'année écoulée avec les événements que vous avez vécus

- Reprenez l'entretien de l'année passée et travaillez à partir de cette trame.

- Appuyez-vous sur des exemples concrets, des données chiffrées (faites appel à votre mémoire ou plus facilement par le biais d'extraction sur vos actions dans Léa)
- Ne cochez pas les cases de votre auto-évaluation au hasard, illustrer vos choix par des exemples
- Pensez bien aux conséquences si vous émettez un souhait d'évolution (changement d'emploi, s'accompagne souvent de mobilité et votre contrat comprend une clause)
- Et enfin n'hésitez pas à demander une augmentation, généralement ça ne tombe pas tout seul

si vous souhaitez avoir plus de détail cliquez sur ce lien

Publié le mercredi 11 février 2015

Mutuelle, rendons à César...

mercredi 11 février 2015

La direction a communiqué en interne sur le régime de frais de santé...Mais nous ne pouvons rester silencieux, comme à notre habitude, nous devons rétablir la vérité. Sur cette communication, l'introduction est identique pour la plupart des négociations (NAO, Part variable...) : comme à l'école, on dresse un tableau noir pour faire taire les éventuels râleurs...et ça marche pour certains salariés et toujours pour les mêmes organisations syndicales complices...
Ensuite, il faut savoir que si aucune hausse n'a été appliquée en 2014, c'est bien parce que la CGT, a refusé cet avenant d'un accord préalablement signé par CFDT et FO. Ce n'était pas une volonté ou un geste d'Adecco. Lien vers accord 

La CGT avait proposé à la direction de prendre le surcout, qui d'après nos calculs était approximativement de 70 000€ à sa charge, en comparaison aux plusieurs millions d'euros versés chaque année à Zurich.

Les longues discussions avec les organisations syndicales évoquées étaient plutôt le monologue de la direction...
Rendons à césar, ce qui appartient à César. Ce n'est pas Adecco, mais votre syndicat le plus représentatif : la CGT Adecco qui défend au plus haut vos intérêts. Et notamment un de vos droits fondamentaux : celui de la santé !
La direction souhaiterait que pour 2015, vous ne dépensiez pas autant en frais médicaux. Mais peut être faudrait-il s'inquiéter de ces dépenses et voir sur quelle catégorie, elles sont devenues plus importantes ?? Consultation chez le médecin ? Un certain type de traitements (anti- dépresseurs?)
La CGT propose pour diminuer ces dépenses, que la direction commence par améliorer les conditions de travail des salariés, qui semblent bien se dégrader d'années en années...ceci pourrait bien contribuer à limiter certains frais. Et on ne demanderait pas mieux que les choses s'améliorent !

Publié le mercredi 11 février 2015

Offres CE aussi valable pour les intérimaires

vendredi 6 février 2015

Salariés intérimaires, vous ne le savez peut être pas, mais Adecco étant votre employeur, vous avez AUSSI droits aux avantages de votre CE. C'est d'ailleurs grâce à la masse salariale intérimaire (ô combien plus importante que celle des permanents qui se réduit en peau de chagrin) que le budget est aussi important. Alors la CGT s'est battu et se bat encore pour le faire reconnaître.
Chez Adecco 2 comités d'établissement différents selon votre lieu de travail : CE EST/SUD et CE OUEST/NORD. En ce début d'année, des nouveautés à retrouver sur les sites Internet ou en sollicitant votre agence. Envie d'aller au cinéma, d'emmener les enfants à Eurodisney ou Astérix ? Vous êtes sportif, fan de concert ? Vous avez un budget serré pour les vacances ?
Vous pouvez, selon les conditions définies (ancienneté adecco en nombre d'heures) bénéficier de réductions, prise en charge...Alors n'hésitez pas, renseignez-vous. Cliquez sur les liens suivants :

 

CE EST/SUD 
CE OUEST/NORD

Publié le vendredi 6 février 2015

Hallucinant Alumni !

vendredi 6 février 2015

Encore une belle invention de nos chers patrons...ou comment dépenser sans compter pour des personnes qui ne sont plus salariés de l'entreprise... Et oui après le CDD à 7000€ qui en a fait bondir plus d'un – souvenez-vous et c'est pas fini, ça va bientôt revenir – Adecco organise une tournée dans de « petits domaines », (qui veut dire en fait au grand luxe), des rencontres avec les ex ou retraités d'adecco. Le coût de ces opérations...on ne compte plus et adecco se fait plus discret sur le sujet mais encore un bel exemple d'argent dépensé sans compter !!
A croire qu'ils ne savent plus comment dépenser ?! Alors que les salariés qui sont eux encore dans l'entreprise, se tuent à la tâche et n'ont pas d'augmentation depuis des années...
La CGT dénonce et entend, en devenant majoritaire, remettre de l'ordre dans tout cela !
Si vous aussi, hallucinez sur ces sujets révoltant, rejoignez-nous ! ENSEMBLE PLUS FORT pour dénoncer ces non sens.

Publié le vendredi 6 février 2015

Philippe Martinez ca vous parle ?

mercredi 4 février 2015

Ca y est, à la CGT nous avons aussi notre Philippe MARTINEZ !
Chez Adecco, il s'agit d'un directeur commercial groupe. Tous les salariés permanents le savent bien, nous recevons régulièrement de la comm de sa part sur les divers challenges commerciaux...Nous ne pouvions nous empêcher ce petit clin d'oeil car notre nouveau secrétaire général à la CGT est son homonyme parfait. Bienvenue à Philippe MARTINEZ.

Publié le mercredi 4 février 2015

Nouvelle actu chez Annonay

mercredi 4 février 2015

Nous évoquions dernièrement la ville d'Annonay, car nos délégués syndicaux CGT s'étaient rendus à l'Union Locale d'Annonay, ainsi qu'à l'agence Adecco. Et bien cette fois, l'agence d'Annonay fait l'actu mais pour un malheureux événement...L'agence a brûlé. Heureusement que l'incendie s'est produit la nuit et donc pas de salariés à l'ntérieur.                                                                                                                 Nous restons à la disposition des salariés de l'agence d'Annonay si ceux-ci souhaitent nous solliciter.

La presse en parle

Publié le mercredi 4 février 2015

Adecco médiatique

vendredi 30 janvier 2015

Encore des événements déroutants...
L'opération "1job2boss" reconduite ? Ca serait en effet dans les tuyaux (souvenez-vous c'est le CDD à 7000€). L'opération marketing a du bien fonctionner. En effet notre président se montre de plus en plus dans les médias...Lefigaro, boursorama... Dans bien des régions, dès qu'un cdi intérimaire est signé, la presse se déplace pour prendre en photo l'heureux élu...Adecco, acteur politique... ?
En tout cas, il faut redorer l'image qui se dégrade, nos clients et nos intérimaires nous boudent...les résultats des enquêtes satisfaction ne sont pas au rendez-vous (Pour le coup Randstad est mieux placé qu'Adecco sur la qualité de prestation). Et ça fait mal, le retour de bâton. Notre analyse ? Comment une entreprise où il ne ferait pas bon vivre pourrait-elle donner du bonheur aux clients et intérimaires ?? (cf classement GPTW) Le mal être des salariés se fait de plus en plus ressentir, même à l'extérieur maintenant. Cela devrait vous alerter messsieurs les dirigeants. On se répète mais : pas de salaires décents pour la grande majorité des salariés, pas d'augmentation, pas de reconnaissance, parfois même pas de conditions de travail saines, et par contre du remplissage de poches des actionnaires, des dépenses à tout va dans le marketing... C'est le commerce avant tout alors que la force vive, la majorité des salariés qui concrétisent le business, les recruteurs, sont avant tout issus des RESSOURCES HUMAINES et non du commerce. L'intérim, avec Adecco aurait-il perdu ses vraies valeurs, faire correspondre des compétences et des besoins...on ne peut « vendre » des hommes et des femmes à des clients, tant qu'adecco fera le choix de cette voie, il perdra des parts de marché...

Adecco toujours n°1 des Ressources Humaines ?? la question dérange, irrite car les parts de marché ne sont plus ce qu'elles ont été, et question qualité, c'est sûr les clients préfèrent randstad, on a perdu notre première place.

Publié le vendredi 30 janvier 2015

Distribution tracts aux permanents

vendredi 30 janvier 2015

A notre habitude et régulièrement depuis des années, nous avons rencontré les salariés du siège à leur prise de fonction le matin (de 7h30 à 9h). Nous les avons informés sur l'actualité, invités à visiter nos actions sur notre site et remis une communication.
Car à la CGT Adecco, nous sommes responsables face aux salariés et avons des devoirs envers ceux qui nous ont élu première organisation syndicale chez Adecco. Nous ne sommes pas des représentants de salon, profiteurs d'hôtels de luxe et de repas gastronomiques. Non, nous n'avons pas peur de nous lever tôt et d'aller à la rencontre de nos collègues permanents et interimaires et ceci pas uniquement en période électorale.

 

 

 

Publié le vendredi 30 janvier 2015

La mèche numéro spécial

vendredi 30 janvier 2015

INTERVIEW D'ALAIN WAGMANN, SECRETAIRE DU SUIVI DES NEGOCIATIONS DE L'USI
« L'intérim est aujourd'hui très réglementée, trop rigide d'un point de vue du patronat, et concurrencé par une batterie de nouveaux contrats et statuts comme celui des auto-entrepreneurs, du portage, des groupements d'employeurs et bien sûr du CDD, moins contraignant et plus avantageux pour le patronat. C'est pour cela que le prism'emploi veut détricoter les droits et garanties des salariés intérimaires, en supprimant le délai de carence entre 2 missions, la limitation de la durée des missions, en élargissant les cas autorisés de recours, poussé en cela par le MEDEF...
Dernièrement, avec la nouvelle réglementation de la convention Unédic, nous constatons un recul sur les droits à l'assurance chômage. Mais certaines de nos revendications aboutissent : comme chez Manpower avec l'attribution d'une prime d'ancienneté pour les salariés intérimaires. »

Le but étant d'étendre ces avancées à toutes les enseignes du travail temporaire, comme la CGT a déjà pu le faire pour la formation professionnelle et la prévoyance. Alors salariés intérimaires Adecco, faites vous aussi le bon choix, celui de défendre aussi vos droits !

Retrouvez l'intégralité dans la mèche n° spécial

Publié le vendredi 30 janvier 2015

Classification, la suite : aide à la contestation

vendredi 30 janvier 2015

Nous faisons suite à l'article de mardi 27 janvier...

Et oui tout arrive, la direction a enfin communiqué les informations sur l'Intranet alors même que notre article sortait...quand les grands esprits se rencontrent...!

Cela nous a permis de finaliser le tableau comparatif entre la grille de classification de l'accord de branche et celle d'Adecco. 

Adecco résolument fan d'Honoré de Balzac et de son oeuvre...la peau de chagrin...Vous verrez en effet sur ce tableau à quoi nous en sommes réduits...

Il sera bien entendu à préciser sur le courrier que la direction envoie le recommandé en date du 16 décembre 2014 et détaille les informations sur les modalités adecco pour vous attribuer votre niveau de classification par voie d'Intranet en date du 27 janvier 2015...plus qu'à peine 2 mois pour formuler votre contestation au lieu des 3 annoncés....la CGT se passera du commentaire habituel...mais vous avez bien compris

Publié le vendredi 30 janvier 2015

Des droits maintenant !

vendredi 30 janvier 2015

 

QUAND ON VOUS DIT QUE LA CGT EST LE SYNDICAT QUI NE LACHE RIEN....Ce jeudi 29 janvier 2015, à l'appel de l'Union Syndicale de l'Intérim CGT, de la CGT Spectacle, du Comité National des Privés d'Emploi, de la Fédération des Organismes Sociaux, des syndicats CGT de Pôle Emploi, des Jeunes CGT, plusieurs actions ont été menées sous forme d'occupations d'agences de Pôle Emploi. Ceci suite à la nouvelle réglementation de la convention Unédic, pour laquelle nous avons déjà, à de nombreuses reprises, manifesté, mené des actions d'occupations dans les agences en 2014. Pour 2015, ça y est, les dégâts sont déjà là, les demandeurs d'emploi, donc intérimaires en intermission et plus particulièrement les jeunes, les femmes, sont touchés de plein fouet par ces mesures initiées par le patronat. La CGT exige que les effets desastreux de cette convention soit corrigés immédiatement. Les actions continueront jusqu'à obtention d'un régime d'assurance-chômage digne de ce nom, des droits sociaux à la hauteur des besoins et relevant d'une véritable sécurité sociale professionnelle. Nous ne lâcherons pas et nous battrons jusqu'au bout sur le sujet, pour faire avancer les choses ! Mobilisez-vous avec nous !                                l'Appel de la CGT sera examiné le 5 février...à suivre

voir le communiqué USI / CGT Adecco

Publié le vendredi 30 janvier 2015

la classification : à prendre au sérieux !

mardi 27 janvier 2015

Suite au courrier reçu de la direction concernant la nouvelle grille de classification, les salariés sont en droit de contester – dixit adecco – à la CPPN – TT.

Oui mais c'est quoi ? C'est où ? C'est qui ? Comment faire ?


Vos élus CGT ont interpellé la direction lors d'une réunion DP pour connaître l'adresse de la CPPN – TT à laquelle les salariés pourront envoyer leur courrier de contestation. La réponse de la direction : « ce n'est pas une réclamation relevant de l'ordre des DP ». Par ailleurs, elle ne communiquera pas les coordonnées postales au motif qu'elle ne souhaite pas en prendre la responsabilité et nous renvoie sur Internet.

Du fait, on recherche sur Internet, à partir du courrier :
« La commission nationale de la branche du travail temporaire » nous renvoie à l'accord du 15 février 2013 dans son intégralité. Mais toujours pas de coordonnées ! Y'a de quoi se décourager, mais il ne faut pas. Persistons.

 

Essayons alors :
la « CPPN-TT » Définition : Commission Paritaire Professionnelle Nationale de Travail Temporaire.
 Au passage, pour info, cette commission est financée par les agences de travail temporaire qui versent une cotisation relative à leur masse salariale. Encore une fois pas de coordonnées...


Nous nous dirigeons alors vers « Prism'emploi à Paris » et trouvons un numéro (enfin) que nous composons. Là on s'entend dire : « il n' y a personne de la commission pour nous renseigner, il n'y a pas de permanence pour répondre aux questions, il faut envoyer un courrier en recommandé à Prism'emploi – service CPPNTT – 56 rue Lafitte – 75009 PARIS.

Rappelons tout de même que le Président régional du Nord Pas de Calais de Prism'emploi s'appelle Monsieur Pierre LOMBARD...celui de l'Aquitaine est Didier GARCIA. Des noms qui doivent vous parler...
Pour retrouver l'accord sur la classification, et porter une réflexion sur le sujet : version complète : parution au journal officiel

Le site Intranet adecco n'étant pas à jour sur le sujet, Nous, la CGT avons collecté plus d'infos et nous nous faisons un réel plaisir de partager ces informations. Nous avons un camarade qui siège à la commision.

La chose est à prendre au sérieux, c'est votre carrière professionnelle qui en dépend.

 

Pour vous aider à rédiger votre lettre, nous vous proposons une trame modèle.
Mais attention, les arguments étant nombreux, complexes et aussi individuels, nous vous conseillons de nous contacter pour plus de détail et vous aider à construire au mieux votre courrier de contestation. Plus il y aura de contestations argumentées, plus nous aurons de chance de démonter la grille qu'adecco souhaite mettre en place et qui ne nous correspond pas !!

Contactez en toute confiance Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publié le mardi 27 janvier 2015

Succès garanti avec la CGT

mardi 27 janvier 2015

ELECTION STARTPEOPLE : SUCCES GARANTI AVEC LA CGT
Nos camarades CGT de Starpeople viennent de remporter les élections avec un grand succès : 48,5% des voix. Comme quoi tout est possible ! La CGT a pris la main et pourra faire avancer les choses. C'est comme ça que nous devrions tous l'envisager chez ADECCO aussi. La CGT de l'intérim a sa fédération : l'USI. Et comme l'union fait la force, plus nous serons nombreux, au mieux nous pourrons négocier. L'intérêt d'être fort dans l'intérim, en plus de l'être dans sa propre entreprise, est que chaque enseigne détache un ou des élus à l'USI pour définir les orientations à prendre au niveau de la branche. Nous avons des négociateurs CGT qui siègent aux différentes commissions (par exemple CPPN-TT cf nouvelle classification) et peuvent intervenir dans les accords de branche. Comme chez Startpeople, soyons ambitieux pour les prochaines élections, La CGT ADECCO, déjà première organisation souhaite aller plus loin et obtenir la majorité(>50%) et cela ne pourra se faire qu'avec vous, salariés révoltés et acteurs de votre avenir !!  

lien vers l'USI

Publié le mardi 27 janvier 2015

Un CHSCT de coordination...c'est quoi ?

vendredi 23 janvier 2015

CHSCT DE COORDINATION : ATTENTION DANGER IMMINENT

 

Qu'est qu'un CHSCT de Coordination ?

Une sorte de super CHSCT National qui rassemble 3 membres désignés par les autres CHSCT. Pour adecco 21 représentants au maximum.

 Comment le mettre en place et quel est le rôle cette l'instance de coordination ?

référence article L4616-1 du CDT et décret du 26 juin 2013

La loi de sécurisation de l'emploi (encore l'ANI), offre désormais la possibilité de mettre en place une instance de coordination des comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail concernés par un projet important, commun, en vue d'un recours à une expertise unique. Il s'agit uniquement d'une possibilité offerte à l'employeur, ce n'est en aucun cas une obligation de la mettre en place. Les représentants du personnel ne peuvent donc ni l'imposer, ni le refuser. L'employeur n'a par ailleurs, aucune obligation d'information préalable des instances quant à son choix de recourir à l'instance de coordination. Celle-ci peut être mise en place dans le cadre de certains projets importants pour :

- limiter le coût lié à l'expertise diligentée par le CHSCT

- réduire la durée de l'expertise (1 mois)

- accélerer la consultation du CHSCT dans le cadre de projet de réorganisation et de réduction des effectifs

- limiter le contentieux et l'intervention du juge

 

L'instance de coordination est par définition, une instance temporaire qui pourra être réunie pour la durée de chaque projet important et plus précisément pour la durée de l'expertise liée à ce projet. Salaries permanents Adecco, ne soyez pas dupes, si la direction a décidé de créer cette instance dans l'urgence, mi-décembre, alors que ce n'est pas obligatoire, c'est que quelque chose se prépare. Cela semble ne rien présager de bon et doit nous alerter... Et que font vos représentants via leur syndicats ? Aussitôt, la majorité se rue pour obtenir un maximum de postes, sous prétextes de défendre vos intérêts ? Ou bien comme nous le pensons à la CGT Adecco (et dont certains le revendique d'ailleurs) accompagner les projets de la direction ? Lorsque nous faisons le bilan des derniers plan sociaux, PSE, PDV, Fusion vous avez du constater la limite de leur compétence et la férocité de leur lutte. 

 

A la CGT, nous sommes dans une optique différente et avons à notre habitude, et souvent seul, décidé de réagir et de lutter. Même si nous sommes réalistes et savons qu'il nous sera difficile d'éviter les éventuelles et néfastes projets, nous ne simplifierons pas et n'accompagnerons pas la stratégie de la Direction. Au contraire, nous créeons un rapport de force suffisant pour obtenir les meilleurs compromis possibles et non de compromission, dans l'unique intérêt des salariés. Ci joint notre courrier dont nous nous réservons le droit de défendre notre position devant les instances juridiques compétentes.

 

          Aidez nous, aidez-vous, venez nous rejoindre, à la CGT pas de promesses mais des actes

Publié le vendredi 23 janvier 2015

Départ en fanfare !

vendredi 23 janvier 2015

Pot de départ en retraite d'un haut directeur chez Adecco, mode d'emploi...
Chez Adecco, quand un grand Directeur quitte l'entreprise, il a droit a une grande messe pour service rendu, avec petits fours et chansons, accompagnés sans doute de gros cadeaux et beaucoup d'hypocrisie. Par contre, quand est il des milliers de salariés qui ont quitté ou qui vont quitter de gré ou de force la société, ces salariés là, perdent leur statut de collaborateur du jour au lendemain pour redevenir de simples salariés à qui on montre la porte sans tambour ni fanfare...
C'est la crise mais nos chers patrons réussissent quand il le faut, à trouver des budgets pour des choses, nous semble t-il fort inutile...
Comme tous salariés, nous reconnaissons qu'un certain directeur financier a fait valoir ses droits à la retraite, espérons, au régime générale. Grand magicien des finances, ce Directeur financier était capable devant une assemblé d'élus (ce n'est peut être pas la bonne référence) de prouver par A+B que 1+1 n'ont jamais fait 2. Très vite par des démonstrations, schémas, explications très complexes et incompréhensibles pour les non-initiés, il arrivait à convaincre...
A la CGT nous reconnaissons un certain talent de tour de passe-passe, mais avons une autre analyse et ne minimisons pas certaines de ses responsabilités sur la situation actuel Adecco...

Publié le vendredi 23 janvier 2015

CDI intérimaire, ou en est-on ?

vendredi 16 janvier 2015

Environ 200 CDI intérimaires Adecco signé sur 2014...on est loin des promesses...
Pour l'instant, l'état à d'autres chats à fouetter, mais il y aura bien un point de fait courant 2015.
En tout cas, ça fait aussi de la pub à Adecco car la presse de toutes régions, communique et rédige un article dès qu'1 CDI Intérimaire est signé dans la région...
Notre article à nous, CGT Adecco :
- Les agences de travail temporaire se sont engagées...mais en même temps, peinent à réaliser leurs objectifs.
- Le Pôle Emploi se voient « soulagé » de ces quelques 200 CDI Intérimaires, qui disparaissent des statistiques du nombre de chômeurs... mais en même temps, ça ne change pas grand chose aux chiffres qui ne cessent d'augmenter quand même...
- Les intérimaires se sentent en sécurité, enfin un CDI...mais en même temps, lorsqu'il n'y aura plus de mission, le maintien du salaire n'est garanti qu'à hauteur du SMIC pour un employé, avec un lissage sur le mois...la sécurité peut être mais peut être avec une baisse du niveau de vie...

 

si par exemple vous êtes payé 11€ /h et que vous travaillez 12 jours ouvrés sur 22 :

- Vous travaillez 84 heures à 11 € pour obtenir 924 € brut en 12 jours mais en même temps, vous toucherez tout de même 1457€ brut à la fin du mois...
Ce qui fait que les 70 h restant du mois seront payées à 7,61€/h...

Alors la sécurité de l'emploi mais à quel prix !...
Salariés intérimaires, on vous propose le CDI intérimaire : pesez bien le pour et le contre, vous avez une semaine pour réfléchir à la proposition. N'hésitez pas à nous solliciter pour tout calcul.

Publié le vendredi 16 janvier 2015

Réforme Fillon

vendredi 16 janvier 2015

Reforme de la réduction Fillon, elle sera plus favorable en 2015 qu'en 2014.

Adecco en sera ravi. En effet au cours d'une réunion CE, nous avons constaté et d'ailleurs pu en faire la remarque, qu'Adecco mise beaucoup sur les mesures gouvernementales...Ce qui permettrait de s'en mettre plus dans les poches, sans rien lâcher aux salariés... Merci l'Etat !
Mais compter sur ces mesures et ne rien envisager d'autres en interne nous paraît plutôt léger : une réduction des coûts et charges ponctionné(e)s en agence... ne serait-elle pas préférable pour que les agences dégagent ?

 


La réponse que l'on a, est qu'en 2015 : les charges seront fixes et non plus au pro rata du chiffre d'affaires...Nous portions en effet le message avec cette règle de pro ratisation : « plus on travaille, moins on gagne », ce qui semble avoir été entendu...mais est ce une bonne nouvelle ?? Nous sommes surpris d'avoir eu gain de cause aussi facilement. Mais rapidement, on y trouve rien d'étonnant quand on apprend comment le « forfait » a été calculé.
> Il est un pro rata sur un « budget fictif. » Autrement dit sur un objectif fixé pour 2015 - voyez dans votre agence si c'est atteignable - mais quelque soit le chiffre d'affaires réalisé, il sera dû, et du montant fixé en amont, sans rétrocession possible. Autrement dit, si l'agence ne réalise pas au minimum son objectif : elle paiera encore plus que lorsque le montant était pro ratisé au chiffre d'affaires. Le calcul des objectifs a du être mené savamment....nous ferons les comptes à la fin de l'année mais nous pensons qu'au global, vu la conjoncture, le calcul risque fort d'être défavorable aux agences...on se revoit dans un an ! Si vous avez des questions en attendant, contactez-nous !!!

voir le détail sur réduction fillon 2015

Publié le vendredi 16 janvier 2015

Action intérimaires à Annonay

jeudi 15 janvier 2015

 

 

 

Action Intérimaires à ANNONAY – détail du programme...

 

Rappelons d'abord que notre programme de visite à tous les salariés Adecco, est financé par nos propres deniers, à la différence de la majorité des autres syndicats qui utilise et profite des stratagèmes délocalisés de réunions CE, CCE et autres...Les fonds sont pour eux puisés sans modération (on en profite quand il ne s'agit pas de son propre portefeuille) directement sur la subvention issue de la masse salariale, donc, votre argent.

Pour la CGT, cela nous semblerait plus utile et juste de l'utiliser dans l'intérêt de tous les salariés.

 

Notre délégation CGT s'est donc rendue dans le département 07 (Ardèche) sur la commune d'Annonay - dont nous remercions tous les camarades CGT du territoire de l'excellent accueil qu'ils nous ont réservé.
Ensemble nous avons organisé, dans les locaux de l'Union Locale CGT, des rencontres avec les salariés intérimaires et les camarades CGT des entreprises utilisatrices qui utilisent des travailleurs temporaires. Ceci afin de répondre à toutes leurs questions et les informer de leurs droits.


Ensuite, nous avons mené 2 actions de distribution de communication :


→ la première, dans l'usine Plastic-Omnium, spécialisée dans la sous traitance de l'industrie automobile qui utilise en moyenne une centaine d'intérimaires

→ la seconde dans l'usine IVECO, 2000 salariés avec la moitié d'intérimaires

Tout ceci à pu être réalisé grâce aux camarades de l'Union Locale et des syndicats CGT de ces entreprises.


Nous, la CGT Adecco, syndicat représentant tous les salariés, nous devions aussi de nous rendre dans l'agence Adecco pour nous présenter, dialoguer et répondre à toutes les interrogations des salariés permanents.

A la CGT Adecco nous sommes favorables partout sur le territoire National à ce type d'actions, et nous répondrons à chaque sollicitation.

 

« la régression social ne se négocie pas ,elle se combat »

Publié le jeudi 15 janvier 2015

Participation aux bénéfices ?

jeudi 15 janvier 2015

Info du 15 décembre déroutante ?

En effet les salariés permanents se sont vu communiquer par le DRH groupe et le DAF groupe, un revirement de situation quant à la participation aux bénéfices...
« Suite à un réajustement du bénéfice fiscal d'adecco France pour la période de 2006 à 2010 permet de dégager une réserve exceptionnelle de participation qui va pouvoir être redistribuée... »

Quel « mic-mac » pour faire les calculs et adresser les montants aux bonnes personnes : présentes entre 2006 et 2010 aussi bien pour les permanents, car bon nombre d'entre eux ont très certainement quitté la société (PSE) et surtout pour les intérimaires !! Nous demanderons bien entendu une transparence d'adecco sur les calculs afin de s'assurer que la répartition se fasse correctement. A ce jour, nous n'avons aucune idée du montant...En tout cas le syndicat non représentatif (moins de 10% de voix aux dernières élections) UNSA se targue d'avoir été à l'origine de cette révision comptable....ce qui est sûr c'est que FO et CFE/CGC sont bien ses copains jusqu'à présent (on verra la division quand les échéances électorales s'approcheront). Il faut une majorité pour voter en réunion CE et CCE et faire passer des dépenses hallucinantes : expert en tout genre, chargé RH pour une dizaine de salariés du CCE....cf nos perles. Mais l'adage « ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins » peut ici s'appliquer... Attendons le mois de mai pour découvrir les montants alloués...et pourrons les confronter aux coûts des prestations de l'armada d'experts, de fiscalistes et juristes...
Mais ce qui intéresse le secrétaire du CCE et responsable de l'UNSA ne serait-ce pas avant tout le pouvoir et la gloire ? En tout cas, sur son tract, il aime reprendre notre leit motiv ( jalousie?) je ne lâcherai rien, nous ne lâcherons rien... mais constatons que le JE est mis en avant, ce n'est pas un hasard...
Enfin, remettons aussi les choses en place, la participation aux bénéfices est "due" aux salariés permanents et intérimaires :
     -  "due" dans le sens grâce à...
     - "due" dans le sens revient à...
Tous salariés confondus, main dans la main, permanents et intérimaires contribuons aux bénéfices de l'entreprise. Or ce syndicat s'affiche clairement comme « sectaire » et s'adressant uniquement aux salariés permanents...

La CGT s'adresse et défend tous les salariés et veillera sur ce cas précis, que tous les bénéficiaires obtiennent leur du !!

Publié le jeudi 15 janvier 2015

ENSEMBLE !

vendredi 9 janvier 2015

 

La CGT Adecco est boulversée, indignée par l'attentat dont a été victime des journalistes, des salariés du journal Charlie Hebdo, des policiers qui assuraient leur protection.

Nous avons une pensée profonde pour eux et leur familles, leurs amis...

Nous exprimons notre plus vive sympathie et totale solidarité.

La barbarie a frappé notre République, notre liberté, la laïcité, l'humanité dans ses fondamentaux.

Parmi les victimes, des amis, des camarades, dont Charb et son intelligence de l'irrévérence qui tapait toujours dans le mille. Le dessinateur aussi de NVO (Nouvelle Vie Ouvrière) et et de notre journal ENSEMBLE. Nous sommes en deuil.

Notre combat, c'est leur combat contre toutes les dérives sectaires et intégristes. Ni la faiblesse, ni la facilité ne pourront conjurer le danger, l'heure est au rassemblement, à la solidarité. L'obsurantisme se combat par la raison, le conservatisme se combat par le progrès social.

La liberté d'opinion et d'expression se doit d'être la plus complète et résolue.

Poursuivons notre combat, ENSEMBLE.

Publié le vendredi 9 janvier 2015

La CGT Adecco est CHARLIE

jeudi 8 janvier 2015

 

 ENSEMBLE !

 

Rendons hommage aux victimes du 7 janvier 2015.

Et plus particulièrement à Charb, qui a contribué à l'article de "l'Humanité" sur Adecco par son illustration. Article, que nous avons publié sur notre site en date du 21 novembre 2013.

revoir l'article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le jeudi 8 janvier 2015

Le syndicat CGT Adecco recommande la lecture de cet ouvrage!

couv versoINTERIM, l’esclavage moderne ?

391 pages. Format : 14,8x21 cm

Comment acquérir ce livre :

   -   Chez votre libraire, en indiquant le numéro ISBN : 9782951223936

   -   Auprès des Editions d’Anglon 735, route de Jarcieu. 26210 Lapeyrouse. Prix 18 €. Port gratuit.

 

 

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Joomla Extensions powered by Joobi

Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...