La mort du code du travail ?

mardi 15 septembre 2015

Et si la législation qui régit les relations entre les employés et les employeurs était le seul fait des syndicats et du patronat ? C'est la proposition, explosive, du dernier rapport de Terra Nova, un think tank* proche du Parti socialiste. (définition * Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.)
Voilà qui va faire grincer des dents, alors que le gouvernement lorgne plus sur des politiques de centre-droit que de gauche. Le think tank Terra Nova, proche du PS et dirigé par François Chérèque, l'ancien patron de la CFDT, estime qu'il faut laisser la loi de côté pour laisser le patronat et les syndicats gérer en direct le droit social.
Les représentants des salariés et des patrons, dans les branches et dans les entreprises, devraient avoir la possibilité de construire les règles qui régissent les relations dans l'entreprise, qu'il s'agisse du droit du travail ou de la protection sociale. L'objectif étant d'adapter le droit aux besoins de l'entreprise et « sécuriser » les patrons. Quitte à tailler dans les droits des salariés, car il n'y aurait aucune obligation de négocier : les employés les plus fragiles ne seraient alors pas couverts par un accord.
Les entreprises pourraient ainsi déroger largement au Code du travail en l'adaptant comme elles l'entendent, via un accord collectif évidemment. Elles n'auraient comme obligation que le respect du droit international et aux principes fondamentaux du droit. Pour le reste, les partenaires sociaux seraient donc libres de disposer du Code du travail.
Et dans ce domaine, l'imagination est au pouvoir : réduction possible des indemnités de licenciement sous le minimum légal, dérogation au Smic, ... Le think tank entend également laisser à des experts le soin de fixer le niveau du salaire minimum. Voilà où l'on va....droit dans le mur. La CGT lutte toujours pour préserver le code du travail. Joignez-vous à nous pour le maintien de vos droits.

Le syndicat CGT Adecco recommande la lecture de cet ouvrage!

couv versoINTERIM, l’esclavage moderne ?

391 pages. Format : 14,8x21 cm

Comment acquérir ce livre :

   -   Chez votre libraire, en indiquant le numéro ISBN : 9782951223936

   -   Auprès des Editions d’Anglon 735, route de Jarcieu. 26210 Lapeyrouse. Prix 18 €. Port gratuit.

 

 

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Joomla Extensions powered by Joobi

Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...