A L’INITIATIVE DE LA CGT, LE PATRON D’ADECCO NORD EN CORRECTIONNELLE

vendredi 23 décembre 2016

Les derniers bilans chiffrés des accidents du travail dans l’intérim sont catastrophiques. C’est une véritable hécatombe avec plus de 40.000 victimes d’accidents graves et 64 décès sur-ordonnance

 
 

(année 2014). Les patrons se croient intouchables et agissent en totale impunité, dans un déni complet des droits fondamentaux des salariés.

 Ainsi en 2013 chez ADECCO dans la région nord, dans le même mois 2 intérimaires perdaient la vie en mission. Aussitôt la CGT via les membres du CHSCT a voulu déclencher et mener une enquête, afin d’établir les circonstances des drames et pointer les responsabilités de chacun.

Seulement Mr Pierre LOMBARD, patron d’ADECCO Nord, a usé et pesé de tout son poids hiérarchique pour essayer d’entraver l’enquête de nos camarades du CHSCT. Sans doute que pour lui le décès d’intérimaires est un motif de fin de mission comme un autre et que les seuls droits qu’il accorde aux intérimaires c’est bosser et se taire. Intérimaires = sous salariés.

Non Pierre LOMBARD, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. En France ne vous en déplaise il y a encore la CGT pour faire respecter les droits des salarié(e)(s). Aussi avec le concours de l’inspection du travail, la CGT s’est constituée partie civile et vous a poursuivi pour qu’enfin, ce vendredi 16 décembre, vous passiez en jugement devant le tribunal correctionnel de Lille en qualité de prévenu.

article tribunalSeule la CGT était mobilisée, ce jour avec plus de 50 intérimaires pour vous accueillir à la porte du tribunal. Il ne fait pas de doute que l’ensemble des autres organisations syndicales devaient être trop occupées, un vendredi, à Lille pour justifier de leur absence et que la mort d’intérimaires en mission ne soit pas une priorité.

Que vous étiez bien seul sur le banc des prévenus ! Que vous aviez l’air d’un petit garçon, les mains dans le dos en répondant timidement et maladroitement aux questions des magistrats. Nous ne commenterons à l’instant pas plus mais attendons avec impatience le verdict.

C’est une première, mais sans doute pas la dernière fois qu’un patron chez ADECCO se trouvera face à un tribunal en qualité de prévenu. A chaque fois que la loi, les droits des salarié(e)(s) seront bafoués, la CGT AGIRA. Car jamais vous n’arriverez, même avec la complicité des autres organisations syndicales' à nous faire taire.

Les intérimaires c’est 98% de l’effectif chez ADECCO il serait plus que temps et bon de vous en souvenir. Il est hors de question de gagner notre vie en la perdant.

La CGT est le seul syndicat des intérimaires, il ne suffit plus aujourd’hui d’être en colère et de s’indigner, il faut vous engager!

REJOIGNEZ-NOUS, ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORT, NOUS LES FERONS PLIER ET ILS NOUS RESPECTERONT!

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...