DES CE AUX ABOIS

jeudi 12 janvier 2017

                              

Nous avions les Mozart de la finance, coté direction, qui tondent années après années la société sur le dos des salariés pour alimenter la cagnotte de l’écureuil affamé de Zurich. Eh bien nous avons des mauvais chefs de fanfare qui vont conduire les Comités d’établissement à la ruine totale !

 

 En effet, les situations financières des 4 CE, managés par des bureaux UNSA, CGC, FO, CFDT, CFTC sont dans un état de déliquescence avancée :

 

                       Des soldes de comptes Activités Sociales proche de zéro, parfois même débiteurs !

 

Des choix de gestion plus qu’hasardeux avec des prêts entre les budgets de fonctionnement et sociaux comment rembourser ? quand rembourser ? nul ne sait (en langage technique on appelle cela une fuite en avant, on pourrait même parler de cavalerie).                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  previsible

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Des débuts de contestation des trop fameuses conventions entre les CE et le CCE, alors qu’il y a 6 mois déjà la CGT alertait, seule, l’ensemble des CE sur le sujet. (Peut-être avions nous raison un peu trop tôt !) en tout état de cause la CGT ne s’associera et ne cautionnera jamais de telles opérations, l’alliance des 5 (UNSA, CGC, FO, CFDT, CFTC) a fait seule ses choix, elle en assumera seule la responsabilité.

 

Conséquence : après l’absence de cadeaux de Noel en 2016, vous pouvez déjà faire une croix sur celui de 2017. Pour les activités sociales classiques (cinéma, chèques vacances et autres), les critères d’ancienneté seront tellement élevés que pour la quasi-totalité d’entre nous, il faudra oublier aussi.

 

 Conséquence : le choix de transférer la gestion de la peau de chagrin des Activités Sociales qui restera à des sociétés extérieures, ce qui entrainera de manière automatique le licenciement de la plus grande partie des salarié(e)(s) du Comité Central d’entreprise en charge de la gestion jusqu’à présent. Curieux choix de la part d’organisations syndicales sensées défendre l’emploi !!!

 

                                    Une faillite financière et sociale inédite à très court terme !!

 

 

Avec des budgets disponibles à l’identique des mandatures précédentes !! c’est une grande première. Cherchez l’erreur ! Attention ces tristes sires ne sont pas là par hasard c’est aussi le résultat de vos votes aux dernières élections professionnelles, il ne faut pas l’oublier !

 

Tout lien entre l’incurie des responsables (salariés permanents) des Comités d’établissements et la mauvaise forme de l’entreprise qui pourrait être fait, ne serait peut-être pas qu’une vue de l’esprit.

 

Les 150.000 intérimaires qui sont la masse salariale, qui font les budgets sociaux veulent avoir des activités sociales. C’est possible, la CGT a les solutions, la CGT les a proposées. Il est pitoyable que l’alliance (UNSA, CGC, FO, CFDT, CFTC) préfère la captation de ces budgets pour des choix constables d’actions sociales à destination de la minorité des salarié(e)(s) permanents.

 

                                       LES INTERIMAIRES EXIGENT DES ACTIVITES SOCIALES !                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

 

LA CGT ADECCO :

SEUL MOYEN DE FAIRE ENTENDRE VOS RECLAMATION ET DEFENDRE VOS DROITS !  

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...